full screen background image

Kindia : L’hôpital de Rusal vaccine le 2 millième volontaire à l’essai du vaccin russe contre Ebola


Le Centre de recherche en épidémiologie, microbiologie et soins médicaux (CREMS), financé par Rusal à plus de 10 millions de dollars US, a vacciné ce mardi 27 novembre 2018 à Kindia, le 2 millième et dernier candidat contre la maladie à virus Ebola.

Game Evak Combi, c’est le nom du vaccin russe, réalisé par des chercheurs guinéens et russes, au CREMS à Pastoria, sous l’ordre du président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine à la demande de son homologue, le professeur Alpha Condé en fin 2014.

HP

Mademoiselle Victorine Koïvogui, étudiante à l’école nationale de la santé, a complété la liste des deux mille (2 000) personnes ayant reçu leur dose de vaccin russe Gam Evak Combi contre le virus Ebola. En récompense, elle a bénéficié d’une moto offerte par la compagnie Rusal.

Victorine Koïvogui, la 2 millième volontaire.

Une cérémonie officielle a été organisée à cet effet au CREMS avec la présence du Directeur Général de la l’Agence nationale de la sécurité sanitaire (ANSS), Dr Sakoba Kéïta, du gouverneur de la région administrative de Kindia, Mme Sarangbé Camara, de l’ambassadeur de la Fédération de Russie en Guinée, Alexandre Bregadzé, du Directeur Général de Rusal-Guinée, Pavel Vassiliev, ainsi que des secrétaires généraux des ministères de l’Elevage et de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Dans son discours pour la circonstance, l’administrateur général du CREMS, Dr Alya Latyr Sylla a expliqué les procédures qui ont permis d’atteindre cet objectif.

« Nous avons reçu en Guinée des experts russes qui ont formé des médecins guinéens et des mobilisateurs guinéens dans le cadre de cette recherche, afin de trouver des personnes de bonne moralité et de bonne santé. Des femmes et hommes âgés de 18 à 60 ans pour le test de dépistage à CREMS. Nous avons eu à dépister 4 139 Guinéens par rapport au VIH, à l’hépatite B et C, la syphilis, le paludisme, etc. », a-t-il indiqué.

« Nous examinons dans leurs urines, des questions de drogue, d’autres infections et de grossesse chez les femmes. Quant aux hommes, nous examinons la question de drogue, l’alcoométrie et d’autres infections, une fois que le consentement est éclairé et signé par le candidat. Après ce dépistage, nous avons eu à vacciner 1 999 personnes dont 353 femmes depuis le 03 août 2017 », a ajouté l’administrateur général du CREMS

Pour sa part, le gouverneur de Kindia, Mme Sarangbè Camara, a d’abord remercié et magnifié la coopération russo-guinéenne, la compagnie Rusal en Guinée, mais aussi la population de Kindia qui a accepté avec elle l’expérimentation du vaccin, avant de réitérer la détermination des autorités locales à continuer et à promouvoir de façon fructueuse au renforcement du partenariat entre ces deux pays..

« Je remercie et félicite la Fédération de Russie, la fondation Rusal en Guinée, les chercheurs russes et guinéens ainsi que la population de Kindia qui a accepté de se prêter à cette expérience. Je voudrais enfin réitérer la détermination des autorités locales et celles de notre institut de recherche à contribuer de façon continue la promotion d’un climat de travail de plus en plus fructueux, et au-delà, au renforcement du partenariat russo-guinéen », a affirmé Mme Hadja Sarangbè Camara.

Dans la foulée, le Directeur général de Rusal en Guinée, Pavel Vassiliev, a rappelé l’objectif de cette cérémonie, avant de magnifier les efforts fournis par les uns et les autres qui, selon lui, ont permis de mener à bien ce programme.

« Si nous sommes réunis aujourd’hui, c’est pour clôturer solennellement la procédure de mobilisation des bénévoles. Nous sommes reconnaissants à tous ceux qui ont participé à ce programme. Nous sommes également ravis que la compagnie Rusal, par le biais de sa fondation, a pu faire son apport nécessaire, matériel et financier afin de mener à bien ce programme. Nous sommes particulièrement reconnaissants au Dr Sackoba Keïta qui a soutenu le démarrage de ce programme ainsi que toutes autorités locale de Kindia », a déclaré M. Vassiliev.

Dans son discours, l’ambassadeur de la Fédération de Russie, Alexandre Bregadzé, a aussi rappelé l’immense rôle que la compagnie Rusal a joué dans la mise en œuvre de ce projet avant de rassurer de la disponibilité de son pays à accompagner la Guinée dans son développement socioéconomique.

« Le 2 millième patient a été vacciné aujourd’hui. Je voudrais rappeler la grande contribution de la compagnie Rusal à la mise en œuvre de ce projet en construisant ce centre dans le plus bref délai pendant l’épidémie d’Ebola. Cette compagnie demeure aujourd’hui l’un des meilleurs partenaires techniques et financiers de la Guinée», a –t-il indiqué.

« L’épidémie d’Ebola a permis à la Guinée et à la Russie de développer une coopération plus solide, avec la mise à disposition de la Guinée d’un laboratoire moderne et d’un centre de recherche de haute technologie. Le CREMS n’a pas d’équivalent dans la région de l’Afrique de l’ouest en termes d’utilisation des technologies de pointe et du système de sécurité biologique. Actuellement, ce vaccin en poudre peut être conservé à -16°c. Cela n’existe nulle part dans le monde et c’est surtout très précieux pour l’Afrique. A long terme et selon la volonté du président Alpha Condé, des chercheurs guinéens et russes vont travailler à la fabrication du vaccin et des différents médicaments pour la Guinée et pour d’autres pays. En conclusion, je tiens à vous assurer que la Russie continuera à apporter sa contribution au développement et au renforcement du système de la protection de la santé de la population guinéenne », a promis M. Bregadzé.

Prenant aussi la parole, le Directeur général de l’agence nationale de la sécurité sanitaire (ANSS), Dr Sackoba Keïta s’est réjoui de la réalisation de ce projet qui, selon lui, n’a créé « aucun effet secondaire indésirable » aux patients vaccinés.

« Nous espérons que cet essai pourra aider à atteindre les résultats escomptés, car, d’ores et déjà, nous pouvons vous informer que les effets secondaires qui ont été notés sont pratiquement négligeables et aucun n’a constitué un problème de santé sérieux pour les gens qui l’ont reçu. Nous remercions la société Rusal pour le financement et l’appui constant à la réussite de cet essai », s’est réjoui Dr Keïta.

Il faut rappeler que le vaccin « GamEvak Combi » a été confectionné par le Centre fédéral de recherche en épidémiologie et en microbiologie N.F. Gamaleya. La vaccination et l’examen de suivi des résidents guinéens se déroulent au Centre de recherche en épidémiologie-microbiologie et des soins médicaux (CREMS), construit par la société RUSAL en pleine épidémie d’Ébola. Les investissements de RUSAL dans la construction du CREMS s’élèvent à plus de 10 millions de dollars. Durant l’épidémie d’Ébola, le centre a affiché les meilleurs chiffres en matière de guérison en Guinée : 62,5% des patients du CREMS avec un diagnostic confirmé d’Ébola ont été traités avec succès. Le médicament a été développé sur ordre du Président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine qui avait été sollicité en fin 2014 par le Président de la République de Guinée, Alpha Condé.

 

 

Bouabacar Sidy Bah

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email