full screen background image

Pourquoi le président Alpha Condé s’est affiché avec Bouna Keita à Boffa ?


La mine de la société Bel Air Mining a été officiellement inaugurée vendredi le 30 novembre 2018 à Boffa sous la présidence d’honneur du chef de l’Etat, le président Alpha Condé.

Prenant part à la cérémonie officielle, le président de la République s’est remarquablement affiché, contre toute attente, avec l’homme d’affaires, Elhadj Bouna Keita, le coordinateur de la coalition des partis alliés de la mouvance présidentielle (COPAM) avec lequel il est arrivé sur la mine de Bel Air Mining à bord de l’hélicoptère présidentiel.

Depuis l’apparition de l’homme d’affaires aux côtés du chef de l’Etat en compagnie des ambassadeurs des Etats-Unis et du Royaume-Uni, les commentaires vont bon train tant à Conakry que dans les grandes villes de l’intérieur du pays.

Pour certains, Alpha Condé s’est fait accompagner de Bouna Keita dans le but de faire de lui son porte-voix à cette cérémonie d’inauguration, comme il en a fait de Jean Marc Teliano son porte-parole, lors de la cérémonie de lancement officiel des travaux du projet d’interconnexion de l’OMVG à Linsan, dans la préfecture de Mamou.

A Boffa, le coordinateur de la COPAM devrait lire le discours du président de la République devant les promoteurs de Bel Air Mining, des diplomates et d’autres invités, fortement mobilisés.

Mais n’étant pas prêt pour faire une lecture, Elhadj Bouna Keita avait poliment décliné la sollicitation du chef de l’Etat qui voulait qu’il lise son allocution.

Mais selon une source proche du palais Sekhoutoureya, requérant l’anonymat, Alpha Condé a fait honneur à Elhadj Bouna Keita de voyager à Boffa à bord de l’hélicoptère présidentiel pour envoyer un signal fort à tous les partis alliés de la mouvance présidentielle regroupés au sein de la COPAM.

« Vous savez, ces derniers temps, des rumeurs ont été propagées dans la cité comme quoi le président aurait fermé toutes les portes aux membres de la COPAM. C’est pour faire taire toutes fausses rumeurs que le président de la République a décidé de faire le voyage de Boffa avec le coordinateur de la COPAM, Bouna Keita, afin de montrer à l’opinion publique que le courant passe à merveille entre lui et les partis alliés à la mouvance présidentielle. Depuis que le président a voyagé à bord de l’hélicoptère présidentiel avec le coordinateur de la COPAM, il a réussi à dissiper toute idée de rupture entre le palais Sekhoutoureya et les partis alliés (…) », a expliqué notre source.

Du côté de la COPAM, la compagnie du chef de l’Etat avec leur coordinateur est vue d’un bon œil par la grande majorité des partis alliés qui ne vont pas hésiter à renouveler leur confiance au président de la République et à son parti, le RPG Arc-en-ciel.

« Franchement, j’avais commencé à avoir des inquiétudes sur notre collaboration avec le président de la République et le parti au pouvoir. A un moment donné, on a pensé que le Pr Alpha Condé nous a utilisés pour nous jeter après dans la poubelle. Il n’y avait aucune perspective positive pour nous les partis alliés. Mais avec la récente sortie du chef de l’Etat en compagnie du coordinateur de la COPAM qui était assis au premier plan de la loge officielle, après avoir voyagé avec lui dans l’hélicoptère présidentiel, j’exprime aujourd’hui un sentiment de réconfort moral et d’espoir vers une collaboration gagnant-gagnant. Ce signal fort que le Pr Alpha Condé a envoyé aux partis alliés de la mouvance présidentielle a même redonné de l’espoir à la base qui avait commencé à se poser de la nature de la collaboration entre le président de la République et ses alliés. A partir d’aujourd’hui, nous sommes requinqués par le message que notre papa nous a envoyé s’affichant publiquement avec notre coordinateur à l’occasion d’une cérémonie officielle. Si nous doutions de la qualité des relations entre le Pr Alpha et la COPAM, je pense que cette situation n’est plus qu’un mauvais souvenir. Vive le Pr Alpha Condé, vive la COPAM ! », a déclaré le secrétaire général d’un des partis membres de la COPAM.

Avec le geste du président Alpha Condé à l’endroit du coordinateur de la COPAM, Bouna Keita, lors de la cérémonie d’inauguration de la mine de la société Bel Air Mining à Boffa, tout porte à croire que l’heure a sonné pour réchauffer les relations entre le chef de l’Etat et les partis alliés à la mouvance présidentielle.

 

 

Mohamed Sylla

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email