full screen background image

Fria : Une nouvelle usine d’alumine de 1 200 employés s’annonce avec Seydouba Bangoura


Après 6 ans d’arrêt de la production d’alumine à l’usine Friguia, le président Alpha Condé vient d’offrir un cadeau de Noël aux populations de Fria avec l’annonce de l’installation, à partir de 2019, d’une nouvelle usine d’alumine dénommée Kimbo Bauxite, promue par des hommes d’affaires étrangers (Zibo Rundi Aluminium Co. Ltd) et guinéens dont l’ancien footballeur, Seydouba Bangoura, ancien sociétaire du Syli national et du Hafia 77. Avec un coût de réalisation de plus de 3 milliards 429 millions de dollars US, le projet Kimbo Bauxite exportera ses premières tonnes de bauxite à partir de juin 2020.

La préfecture de Fria, située à 160 Km de Conakry, recèle d’importants gisements de bauxite qui fait de cette ville un scandale géologique par excellence avec une teneur en bauxite très élevée.

Depuis l’arrêt de l’usine d’alumine Friguia en avril 2012 suite à une grève des travailleurs qui a bloqué sa production, la ville de Fria où les habitants vivaient uniquement des retombées de cette industrie minière, ne connait plus l’opulence que ses populations ont connue au temps de l’industriel français Pechiney qui l’a construite en 1960.

Malgré le passage éphémère des Américains de ACG début 2002 jusqu’au rachat de l’usine Friguia en 2006 par Rusal, le géant russe de l’aluminium, à 21 millions de dollars US, les populations de Fria continuent toujours de tirer le diable par la queue.

En juin 2018, le président Alpha Condé, accompagné d’une forte délégation, a relancé les activités de l’usine Friguia après 6 ans d’arrêt de la production d’alumine. Malgré cette relance par le chef de l’Etat, les populations de Fria restent toujours frappées par la pauvreté et la misère qui touchent plus de 50% des travailleurs qui n’ont pas encore été rappelés à leurs postes de travail.

C’est dans le souci de redonner une nouvelle vie aux populations de Fria que le conseil des ministres a adopté, jeudi le 13 décembre 2018, la convention minière pour l’exploitation de gisements de bauxite dans la préfecture de Fria dénommée Kimbo Bauxite.

Le projet Kimbo Bauxite qui pourrait employer jusqu’à 1 200 travailleurs, est un projet intégré, ayant pour promoteurs des hommes d’affaires étrangers (Zibo Rundi Aluminium Co. Ltd) et guinéens, dont l’ancien footballeur, Seydouba Bangoura, un natif de la préfecture de Fria.

Ce projet consiste en l’extraction de la bauxite, sa commercialisation puis la construction et l’exploitation d’une raffinerie d’alumine, ainsi que les infrastructures y afférentes.

Pour réaliser le projet Kimbo Bauxite, un investissement pour la phase bauxite est estimé à 358 millions US$, tandis que la phase raffinerie coûtera environ 3 milliards US$.

Selon le ministre des mines et de la géologie, Abdoulaye Magassouba, le coût de réalisation du projet dans les composantes fondamentales s’élève à 3 milliards 429 millions de dollars US.

« La réalisation du projet Kimbo Bauxite nécessitera la construction d’une route pavée de 90 Km, d’une ligne de chemin de fer et d’un port à Kokaya sur la rivière Pongo, conformément au schéma directeur des infrastructures minières », a expliqué M. Magassouba.

Dans le domaine d’impact environnemental et de pratiques de réhabilitation des zones exploitées, le projet Kimbo Bauxite promet d’appliquer les réglementations de réhabilitation des mines les plus strictes au monde.

« La réhabilitation se fait progressivement tout au long de la vie de la mine », précise un document officiel du projet.

Dans le domaine du développement communautaire, Kimbo annonce la création de milliers d’emplois, l’amélioration des conditions de vie et la création d’un héritage économique durable pour la préfecture de Fria.

« Kimbo adoptera une approche cohérente et stratégique afin que toute perturbation, réinstallation et impacts sociaux négatifs soient atténués dans toute la mesure possible. De solides relations avec les parties prenantes ont déjà été établies avec les communautés locales et seront maintenues pendant la durée du projet », a indiqué un des promoteurs du projet.

Dans le projet Kimbo Bauxite, les études techniques prévoient la construction d’une raffinerie qui produira dès la première année 3 millions de tonnes d’alumine, 6 millions de tonnes à la deuxième année et 10 millions de tonnes d’alumine à la troisième année. Cette dernière quantité de production sera maintenue pendant les dix premières années  de production minière.

Après avoir remarquablement joué sa partition dans le domaine du football avec le sacre du Hafia 77 dont il est l’un des artisans majeurs,  et dans les domaines de transit et de l’hôtellerie, avec sa société S. Transit et son hôtel Le Bowal à Fria, Seydouba Bangoura revient en force avec son projet qui va sans nul doute créer des milliers d’emplois pour la jeunesse guinéenne en général, et celle de la Cité de l’alumine en particulier.

Malgré leur volonté de redonner un nouveau souffle à la préfecture de Fria, à travers le projet Kimbo Bauxite, Seydouba Bangoura et ses partenaires auront besoin du soutien des autorités guinéennes et des populations de Sombory pour redonner à cette ville son visage de « Petit Paris » d’antan.

Outre l’usine d’alumine Friguia, l’arrivée de l’usine Kimbo Bauxite dans la préfecture de Fria va sans nul doute lui permettre de redevenir un pôle d’attraction pour les investisseurs et des milliers de jeunes en quête d’emplois garantis.

 

 

Boua Kouyaté

Tel : 620 02 03 06

 

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email