full screen background image

RUSAL et le Ministère russe de la santé ont terminé en Guinée la vaccination contre Ebola avec l’utilisation du vaccin fabriqué en Russie


Moscou, 13 Décembre 2018 – Société Unie RUSAL (code commercial 486 sur la bourse de Hong Kong, RUAL sur la bourse de Moscou), l’un des plus grands producteurs d’aluminium au monde et le Ministère russe de la santé annoncent la fin de la vaccination contre la maladie à virus Ebola en République de Guinée.

Deux mille volontaires guinéens ont reçu le vaccin  «GamEvak Combi» dans le cadre de la recherche  post-homologation du vaccin russe qui se déroule en Guinée, au Centre de recherche en épidémiologie-microbiologie et des soins médicaux (CREMS). Le centre a été construit par la compagnie RUSAL sur l’initiative d’Oleg Deripaska au pire moment de l’épidémie Ebola en 2015. Le vaccin  «GamEvak Combi»  qui est actuellement à sa dernière étape d’expérimentation a été élaboré à l’académie Gamaléa relevant du Ministère russe de la santé.

Le programme de l’essai vaccinal prévoit un suivi pendant un an des volontaires vaccinés pour contrôler l’évolution de leur immunité.  A la fin de cette étape, le vaccin aura un certificat international pour son utilisation par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et d’autres organisations afin de prévenir la propagation de la maladie.

Le vaccin a été élaboré sur ordre du Président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine suite à la demande qui lui a été adressée en 2014 par le Président de la République de Guinée, Alpha Condé. En 2016 le vaccin a été présenté en marge de l’Assemblée Mondiale de la Santé en présence de de l’ex-directrice générale de l’Organisation mondiale de la Santé, Margaret Chan. En Russie le vaccin a été enregistré fin 2015.

Après l’implication active de  la compagnie RUSAL à travers des actions orientées vers  la lutte contre l’épidémie  (en plus  de l’élaboration du vaccin, la compagnie dans le cadre du partenariat public-privé avec le soutien de Oleg Deripaska  a ouvert en Guinée un centre de recherche scientifique et construire également une chambre d’isolation et  un hôpital), le ministre  des Affaires Etrangères de la Fédération de Russie, Serguei Lavrov a remercié l’actionnaire de RUSAL, Oleg Deripaska pour sa contribution dans l’effort  international  de lutte contre Ebola.  Oleg Deripaska a auparavant souligné que RUSAL a établi de bonnes relations avec la République de Guinée et la compagnie a fait tous ses efforts  pour aider les populations du pays confrontées à ce  virus. « Pendant la flambée de la maladie à virus Ebola, nous  avons réunis  toutes les forces pour apporter toutes formes d’aides nécessaires », – a dit Oleg Deripaska.

Actuellement le vaccin est utilisé par les médecins russes et d’autres spécialistes dans les régions ou le risque de la maladie à virus Ebola est élevé a fait remarquer le Ministre russe de la Santé, Veronika  Skvortsova. «Pendant la période de l’épidémie de la maladie à virus Ebola le centre a affiché les meilleurs chiffres en matière guérison en Guinée: 62,5% des patients du CREMS avec un diagnostic confirmé d’Ébola ont été traités avec succès», – a dit Veronika Skvortsova.

L’avantage du vaccin « GamEvak Combi »

Le vaccin «GamEvak Combi» a été créé via une méthode biotechnologique sans utiliser le virus pathogène de la fièvre Ébola. La base du vaccin est constituée d’un matériel génétique contenant un adénovirus et le virus de la stomatite vésiculaire sans danger pour l’homme et dans lequel un gène contenant des informations sur la structure de la glycoprotéine du virus Ébola a été introduit. Les tests précliniques et cliniques sur le vaccin ont confirmé qu’il était sans danger et plus efficace pour stimuler l’immunité que ceux fabriqués ailleurs. En outre, l’un des principaux avantages du vaccin russe est sa facilité de conservation. On peut transporter le médicament «GamEvak Combi» en le maintenant à une température de -16 degrés Celsius, alors que ceux fabriqués ailleurs exigent le maintien de la température à moins de -60 C, ce qui est difficile à mettre en œuvre dans les conditions climatiques africaines.

Le CREMS ou se déroule l’observation des volontaires vaccinés n’a pas d’équivalent en Afrique de l’Ouest en matière d’utilisation de hautes technologies et de systèmes de sécurité biologique. Le centre a été créé en tenant compte de toutes les recommandations d’organisations humanitaires internationales et est doté d’équipements médicaux et de laboratoires modernes. Les investissements de RUSAL dans la construction du CREMS s’élèvent à plus de 10 millions de dollars. Actuellement, le CREMS est le principal centre d’étude et de prévention des maladies infectieuses en Guinée, ainsi que le centre de formation des spécialistes  épidémiologistes.

RUSAL opère en République de Guinée depuis 2001. Elle est l’un des plus grands investisseurs étrangers dans ce pays. En Guinée, RUSAL possède la Compagnie des Bauxites de Kindia (CBK), ainsi que l’usine de bauxite et d’alumine Friguia. De plus, RUSAL continue l’exploitation du plus grand gisement mondial de bauxite de Dian-Dian dans la région de Boké.

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email