full screen background image

Labé : Le sous-préfet de Sannoun menace de fermer la classe de 10ème Année


Suite à la suspension de la grève organisée par le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) la semaine dernière, le sous-préfet de Sannoun est accusé de  s’insurger contre  certains élèves et leurs parents. Il va jusqu’à menacer de fermer la classe de 10ème Année au collège de la localité.

Selon lui, la raison s’expliquerait par le fait que les élèves de cette classe ont accompagné les enseignants qui étaient en grève. Ce sont entre autres, les informations que la correspondante de votre quotidien conakryinfos a recueilli auprès d’un enseignant de Sannoun.

« Je suis professeur de mathématiques et j étais en classe, lorsque le sous-préfet accompagné du principal du collège est venu s’adresser aux élèves en leur disant comme ils n’ont pas voulu suivre les cours pendant la grève du SLECG, il va fermer cette classe de 10ème Année. Il va mettre un cadenas sur la porte en disant que les élèves aillent ailleurs pour poursuivre leurs études s’ils veulent. Ainsi le principal n’a rien dit. C’est surprenant que ‘une autorité s implique dans les affaires éducatives en lieu et place de la DPE ou de l’IRE. Je dirais  que le sous-préfet agit en complicité avec le principal du collège. Pendant la période  de  grève, c’est le principal lui-même qui a pris les dossiers des dix premiers élèves qui font la 10ème pour d’autres écoles », a expliqué Siradiou Diallo, professeur au collège de la localité.

Interrogé sur cette accusation portée contre sa personne, le sous-préfet, Fara Mara a donné sa version des faits.

« J’ai pensé à cette mesure parce que les élèves ne veulent pas étudier. Malgré les multiples sensibilisations que nous avons menées pendant cette grève pour que les cours se tiennent normalement. Aujourd’hui malgré la suspension de la grève des enseignants, ils ne sont pas plus de 10 élèves sur un total de plus de 30. C’est pourquoi j ai émis cette idée de fermer  pour la  faire remplacer par une deuxième 7ème, car dans cette  classe  de 7ème existante, l’effectif est pléthorique. Cela nous permettra d’obtenir deux classes de  7ème. Pour le moment, la classe de 10ème Année n’est pas encore fermée, car je  vais informer ma hiérarchie, avant d’agir. Laissez-moi vous dire qu’avec cette classe de 10ème, on risque de n ‘avoir aucun admis au BEPC », a affirmé  M. Mara.

Interrogé sur le sujet, le Directeur préfectoral de l’éducation de Labé  dira que  le  sous-préfet de Sannoun en tant que première autorité de la localité  a  le droit de prendre une pareille décision, puisque c’est lui qui coiffe tous les services  de sa zone de cette juridiction.

Aissatou Diallo, correspondante régionale de Conakryinfos

Tel : 654 51 60 90

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email