full screen background image

Côte d’Ivoire: Guillaume Soro annonce sa candidature pour 2020


Le président de l’Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Soro, a annoncé qu’il “sera candidat” pour l’élection présidentielle de 2020 et que “ce n’est plus négociable”, dans une interview accordée au magazine l’Afrique Aujourd’hui.

Guillaume Soro sur les traces d’IBK

“Je serai candidat en 2020, je suis dès à présent candidat, ce n’est plus négociable”, a dit M. Soro.

Absent au premier congrès ordinaire du Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP unifié) qui s’est tenu samedi au stade Félix Houphouët Boigny, au Plateau (centre des affaires) Guillaume Soro a soutenu qu’il est “plutôt gauche et je n’ai jamais été Houphouetiste”.

La veille du congrès, Soro a signé une note déléguant ses pouvoirs au vice-président Privat Oulla pour diriger l’institution jusqu’au “20 février en raison de (son) absence” du pays sans dévoiler les raisons de son absence.

“Lors de notre dernier entretien, le président Ouattara m’a approuvé et m’a dit que tout le monde pouvait se porter candidat au sein du RHDP, mais ces primaires ne n’intéressent pas” a indiqué le président de l’Assemblée, précisant “je vais me lancer sous mes propres couleurs”.

Il a estimé que “comme Macron, on va renverser les tables et les chaises en Côte d’Ivoire, bousculer la classe politique vieillissante et changer de génération politique”.

“Je vais me lancer sans attendre dans la campagne, tout est prêt, cela fait deux ans que je m’y prépare”, a poursuivi Guillaume Soro.

Concernant sa démission annoncée par des proches, il a affirmé que “conformément au vœu du chef de l’État, je vais remettre sans doute début mars ma démission de président de l’Assemblée nationale et remettre mon mandat en jeu”.

“Je vais me lancer à fond dans la campagne pour la présidence de la République et espère être élu en 2020 dès le premier tour”, a-t-il rajouté dans son interview à L’Afriqueaujourdhui.

Samedi, dans son discours de clôture du premier congrès ordinaire du RHDP, le chef de l’État ivoirien Alassane Ouattara dont le deuxième mandat s’achève en 2020, a affirmé qu’il donnera sa réponse sur sa probable candidature pour un troisième mandat, “l’année prochaine”.

M. Ouattara a aussi indiqué que “tout le monde peut être candidat, même les absents”.

Source: Afriquesur7

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email