full screen background image

Dubreka : Le ministre Tibou Kamara visite les installations de l’usine ODHAV Multi-Industries


Le ministre d’Etat en charge de l’Industrie et des PME, Tibou Kamara a effectué mercredi 30 janvier, en compagnie des cadres de son département, une visite de terrain à l’usine société indienne ‘’ODHAV Multi-Industries’’, spécialisée dans la fabrication du fer à béton, dans la préfecture de Dubreka, à 50 Km de Conakry.

Cette visite de terrain s’effectue au lendemain d’une explosion qui avait fait le mercredi 12 décembre 2018, trois morts et des blessés.

A travers une visite guidée, Tibou Kamara et sa suite ont sillonné les installations de l’usine ‘’ODHAV Multi-Industries’’ pour s’enquérir des réalités relatives aux conditions de travail des employés, mais aussi de la qualité des équipements utilisés dans cette unité industrielle.

Dans son allocution, le conseiller technique de la société ‘’ODHAV Multi-Industries’’, Kémoko Keita a rappelé l’affection des promoteurs de l’usine à la Guinée et aux Guinéens.

« A cause de leur investissement, mais aussi à cause de leur attachement à la Guinée, aucun cadre indien de cette société n’est sorti d’ici pour aller se réfugier ailleurs durant la période Ebola. Ça, c’est déjà un geste prouvant qu’ils ont de la considération pour la Guinée et qu’ils ont un attachement à la Guinée », a-t-il indiqué.

« En ce concerne l’évolution de la société, depuis 2011, ils ont commencé à investir par d’abord, la construction d’usine de fer à béton d’une capacité de 36 mille tonnes et ensuite, ils ont modernisé, étendu et diversifié la production de cette usine pour atteindre aujourd’hui entre 80 et 90 mille tonnes. Ensuite, nous avons construit une usine de tôle qui est à 90% terminée. Il y a également l’usine de recyclage et de fabrication de lubrifiants qui est aussi à 90% terminée. Nous avons en projet d’autres unités comme l’usine de fabrication de produits pharmaceutiques qui permettra à la Guinée de diminuer l’importation des produits pharmaceutiques. Ce projet est déjà techniquement agréé au niveau du Ministère de l’Industrie, nous sommes en train d’avoir l’agrément au niveau du Ministère de la Santé pour commencer la réalisation de ce projet. Je suis sûr que d’ici la fin de cette année, cette usine va commencer à être implantée », a souligné M. Keita.

En outre Kémoko Keita a précisé que l’usine ODHAV Multi-Industries déploie de gros efforts pour les populations riveraines et dans le cadre de la protection de l’environnement.

Pour sa part, le porte-parole des travailleurs de l’usine ODHAV Multi-Industries, Abdoul Kader Camara s’est réjoui de la visite du ministre Tibou Kamara, avant d’égrener la liste des problèmes auxquels ils sont confrontés.

« Nous sommes contents aujourd’hui parce que depuis la création de cette usine, c’est la première fois qu’un ministre vienne ici et donne l’occasion aux travailleurs de s’exprimer. Nous rencontrons assez de difficultés ici, mais la préoccupation majeure que nous sommes en train de mener, c’est de combattre la sous-traitance. Pour votre information, nous avons fait une plate-forme de revendications et dans cette plate-forme, tous les problèmes auxquels nous sommes confrontés sont mentionnés. Mais jusqu’à présent, la direction générale ne nous a pas encore répondu. Nous comptons donc sur vous Monsieur le ministre pour que nous puissions être mieux traités par la direction générale  de la société ODHAV Multi-Industries », a souhaité M. Camara.

Dans son discours, le ministre Tibou Kamara a fait observer une minute de silence à la mémoire des victimes de l’accident survenu en décembre 2018 sur ces mêmes installations, avant d’expliquer le choix de l’usine ODHAV dans le cadre des visites de terrain des unités industrielles.

« C’est la première fois depuis que je dirige le Ministère de l’Industrie et des PME que j’effectue une visite de terrain dans une unité industrielle. Et cette visite commence aujourd’hui par ODHAV. Ce n’est pas un hasard de calendrier ou une coïncidence. C’est vrai que tous les ministres ont l’habitude de faire des visites de terrain, mais moi, j’ai voulu avant ces visites, commencer par m’imprégner des réalités et savoir ce qui prévaut dans ces unités industrielles, avoir une idée claire de ma mission à partir de la vison déclinée par le chef de l’Etat, Pr Alpha Condé  et à partir aussi de la lettre de mission qui m’a été assignée par le Premier ministre, Dr Ibrahima Kassory Fofana », a-t-il rappelé.

Ensuite, le ministre de l’Industrie et des PME a souligné que les victimes de l’accident ne seront pas des laissés-pour-compte.

« Le Chef de l’Etat nous a instruits de veiller scrupuleusement aux conditions de vie de nos compatriotes dans les différentes unités industrielles, il en fait un point d’honneur. Il ne cesse de répéter au Ministère de faire en sorte que les conditions de travail respect la dignité humaine et favorise l’épanouissement de chacun. Parce que doit libérer les énergies, le travail doit anoblir, le travail ne peut pas être source de servitude et source de difficultés pour le travailleur. Donc, nous sommes pour le travail qui anobli, pour le travail qui épanouit et nous sommes pour le travail qui permet à chaque guinéen de défendre la dignité personnelle ainsi que celle de sa famille. Et je pense que cette visite nous a permis de voir ce qui a été fait ici ODHAV, qu’on prenne la pleine mesure et de voir comment accompagné les efforts qui ont été déjà fournis dans l’intérêt de toutes les parties (…) », a déclaré M. Kamara.

« Je commence par dire que le Ministère à travers les cadres et moi-même allons rencontrer la direction générale, avant la prochaine négociation pour s’accorder la plate-forme de discussion et également la qualité des partenaires au cours de cette discussion. Mais d’ores déjà, je pense qu’on ne peut pas parler des travailleurs sans s’adresser à ceux qu’ils reconnaissent comme étant leurs représentants légitimes. C’est pourquoi dans la prochaine discussion, votre porte-parole et ceux que vous aurez utiles à l’accompagner, feront partie de la prochaine discussion pour que vous soyez représentés pour discuter afin de définir aussi bien la plate-forme que les termes d’un éventuel accord », a promis le ministre Tibou Kamara.

Mohamed Sylla

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email