full screen background image

TPI de Dixinn : Boubacar Diallo “Grenade” sera fixé sur son sort le 4 mars


Rouvert ce lundi, le procès du jeune militant de l’UFDG, Boubacar Diallo alias Grenade, a été renvoyé au 4 mars par le tribunal de première instance de Dixinn.

Lors de la troisième journée d’audience, le procureur a requis 20 ans de réclusion criminelle contre le jeune militant de l’UFDG accusé de tentative de meurtre et de détention illégale d’armes.

Après ce réquisitoire, les avocats de la défense ont pris la parole pour défendre leur client.

Selon eux, le ministère public, Sidy Souleymane N’diaye n’a apporté aucune preuve qui démontre la culpabilité de leur client.

L’un des avocats de la défense, Me Salifou Beavogui a demandé à ce qu’on appelle plus son client “Grenade”, car, selon lui, c’est sur ce surnom que le procureur s’est basé pour qualifier Boubacar Diallo « d’élément dangereux ».

« Je suis triste de défendre un tel dossier dans lequel M. le procureur de la République tente de forcer la main du juge pour obtenir une condamnation. Alors que ce dossier ne renferme aucune preuve, comme l’a soutenu toujours la défense », a déploré Me Béavogui.

Le procès a été renvoyé au 4 mars prochain pour le verdict.

Facely Diawara, depuis le TPI de Dixinn.

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email