full screen background image

Energie : Bouna Batax et le Groupe Lafiki signent une joint-venture portant sur plusieurs projets en Guinée


La gestion des ordures ménagères dans la capitale guinéenne et l’électrification des zones urbaines et rurales restent et demeurent l’une des principales priorités du président guinéen, le Pr. Alpha Condé.

C’est dans ce cadre que les sociétés Bouna Batax International et le Groupe Lafiki Consulting ont signé jeudi à Conakry, une joint-venture portant sur plusieurs projets de grande envergure en Guinée.

La cérémonie de signature s’est déroulée en présence de Bouna Keita et de Hassan Baalbaki, respectivement PDG de Bouna Batax International et PDG du Groupe Lafiki Consulting.

Le projet vise à développer sur toute l’étendue du territoire national, un programme d’urgence dans le domaine de l’énergie et des infrastructures.

A Conakry, les deux sociétés unies promettent de produire de l’énergie à plus de 3 000 ménages grâce à la transformation des ordures ménagères.

Ayant déjà fait ses preuves au Sénégal, en Angola et en Tanzanie, le Groupe Lafiki Consulting compte mettre en œuvre son association avec la société Bouna Batax International pour créer environ 1000 emplois avec un coût de réalisation variant entre 2 à 3 millions de dollars selon la demande.

Interrogé au terme de la signature de la joint-venture, le PDG du Groupe Lafiki consulting, Hassan Baalbaki s’est réjoui d’être en Guinée, avant d’expliquer le contenu de ce programme d’urgence dans le domaine de l’énergie et de transformation des ordures ménagères de Conakry en électricité.

« On vient de signer en Guinée une joint-venture avec la société Bouna Batax International pour développer un programme d’urgence de développement qui touchera tous les secteurs, surtout le domaine de l’énergie et des infrastructures. On a aussi un programme de régler le problème des ordures dans la capitale Conakry ; des ordures qui seront transformées pour produire de l’énergie à plus 3000 ménages. Cette visite à Conakry est une première étape. Dans un mois, nous retournerons en Guinée pour signer un mémorandum d’entente entre nos deux sociétés. Après cette étape, président de la République sera officiellement informé de la mise en place de notre projet », a-t-il déclaré.

Une main d’œuvre qualifiée

« Nous allons mettre en place une usine qui va créer pas moins de 1 000 emplois avec un coût de réalisation pouvant atteindre 5 millions de dollars US. Tous nos projets seront accompagnés d’un transfert de technologie avec la création des milliers d’emplois. Nous allons aussi créer des centres de formation pour faire de nos jeunes employés des professionnels », a promis M. Baalbaki.

Une expérience prouvée dans d’autres pays

« En énergie, on est en train de développer un projet en Angola. Au Sénégal, nous sommes en train de développer un projet qui va électrifier 2 000 villages et 100 villages en électricité solaire. Nous sommes également en Tanzanie une joint-venture avec une société étatique gérée par l’armée. Avec celle-ci, nous avons fait une joint-venture et nous avons commencé à produire l’éclairage public pour la Tanzanie et toute l’Afrique de l’ouest. C’est ce que nous programmons de faire en Guinée avec Elhadj Bouna Keita. Avec notre partenariat, nous allons mettre en place une usine d’éclairage public pour contrôler la qualité de l’éclairage et d’être un centre en Afrique de l’ouest. Car notre stratégie est de faire une usine en Afrique de l’ouest et une en Afrique de l’est. L’usine de l’Afrique de l’est étant déjà réalisée, nous allons nous attaquer à celle de l’Afrique de l’ouest qui va être implantée en Guinée », a précisé le PDG du Groupe Lafiki, Hassan Baalbaki.

Sénégalais de nationalité, d’origines britannique et libanaise, le PDG du Groupe Lafiki consulting a enfin précisé qu’avec le projet de transformation des ordures ménagères en électricité, leur société assurera le ramassage des ordures avec tous les équipements qu’il faut.

Visiblement satisfait de l’engagement de ses partenaires à fournir de l’électricité aux populations guinéennes, surtout celle rurales, le PDG de Batax Bouna International, Elhadj Bouna Keita n’a pas caché sa joie.

« Je suis très content aujourd’hui de la signature de cette joint-venture entre ma société et le Groupe Lafiki consulting. Le président de la République a dit aux opérateurs économiques de chercher des partenaires à travers le monde afin de développer notre pays. Grâce à cet appel patriotique du Chef de l’Etat, j’ai fait venir mon frère Lafiki en Guinée pour apporter son expertise dans le développement socioéconomique de notre pays, comme il en a déjà fait dans d’autres pays du continent.

Il est très facile d’avoir des partenaires, mais avoir des partenaires qui sont prêts avec la disponibilité du financement, c’est très rare. Avec ce projet de grande envergure, je puis vous rassurer que le président de la République, le Professeur Alpha Condé va lui ouvrir grandement ses portes, car la gestion des ordures ménagères à Conakry est une préoccupation de l’Etat guinéen. Le développement de ce projet va offrir des opportunités pour la création de l’emploi-jeune en Guinée », a indiqué, Elhadj Bouna Keita.

Mohamed Sylla

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email