full screen background image

Insalubrité : Les forces de sécurité appuient les populations dans l’assainissement des quartiers de Conakry


Des habitants du quartier Petit Simbaya, dans la commune de Ratoma ont rendu effective ce samedi, 02 mars, la journée d’assainissement.

Dans le but de faire respecter cette décision du goût, les services de sécurité ont érigé des barricades pour empêcher toute circulation dans la zone, comme le témoigne, capitaine Loren Cherif, chef section police criminelle du commissariat central de Ratoma en même temps officier permanant de cette journée.

« Depuis 6 heures nous avons mis des barrages pour faire respecter la journée de non circulation. Seules les ambulances et les véhicules diplomatiques ayant des macarons qui ont une autorisation de circuler. Tous les autres ont interdiction formelle avant 11 heures. Et comme vous remarquez, ces barrages ont donné fruit ; la circulation est fluide et les gens commencent à s’habituer. Vous avez vu les caniveaux, c’est la jeunesse qui a sorti toutes les ordures », s’est-il réjoui.

Et de poursuivre : « Nous avons également déployé des agents partout où il n’y a pas de barrages pour sécuriser les nettoyeurs pour éviter que certains ne s’empennent à eux parce qu’ils ne comprennent pas encore l’utilité », a ajouté capitaine Cherif.

Pour sa part, Mamadou Salifou Camara, domicilié au quartier petit Simbaya, a apprécié cette démarche, souhaitant du coup l’implication de toute la population, afin de débarrasser Conakry de ses immondices.

« Depuis que j’ai vu ce matin, des jeunes descendre dans la rue pour assainir le quartier, ça m’a interpellé et immédiatement je me suis dit de faire la même chose. Présentement je suis devant ma clôture en train de nettoyer. J’aimerais dire à tous mes voisins ainsi que toute la population de faire la même chose parce que bientôt la saison des pluies et  il y a beaucoup d’épidémies qu’on peut enregistrer (…) », a conclu le Loren Cherif.

Boubacar Sidy Bah

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email