full screen background image

3e mandat : Cellou Dalein invite l’armée à s’inspirer de l’Algérie en cas de soulèvement populaire


Le président algérien Abdoulaziz Bouteflika a renoncé cette semaine à briguer un 5e mandat face à la pression populaire issue des manifestations du peuple qui s’est farouchement opposé à toute idée de 5e mandat.

Ces événements survenus en Algérie inspirent plusieurs pays, où l’opposition veut s’opposer à toute tentative de tripatouillage de la constitution. C’est le cas de la Guinée, où l’opposition veut compter sur une pression populaire pour empêcher le président Alpha Condé à briguer un troisième mandat.

Devant ses militants fortement mobilisés samedi, lors de l’assemblée générale de son parti, le président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo a rendu un vibrant hommage au peuple algérien qui a contraint le président Bouteflika à renoncer à briguer un 5e mandat.

« Je voudrais rendre hommage au peuple Algérien qui est en train de se battre dans la sérénité, dans le calme, mais massivement et fermement pour l’alternance démocratique », a déclaré.

Avec la volonté du peuplede Guinée à barrer la route à 3e mandat du président Condé, Cellou Dalein Diallo a invité les membres des forces de sécurité et de défense de la Guinée à s’inspirer de leurs homologues algériens qui ont laissé le peuple à exprimer son désarroi face à la volonté du clan Bouteflika à se tailler un 5e mandat à la tête du pays.

« Ces forces (de l’Algérie) se sont effacées ou lorsqu’elles sont intervenues, c’était pour encadrer et sécuriser les manifestants. J’espère et je souhaite que ce comportement républicain inspire les forces de défense et de sécurité de notre pays, lorsque, bientôt, le peuple de Guinée, comme un seul homme, se lèvera pour dire non à une modification de la constitution. Notamment dans ses dispositions qui stipulent que nul ne peut exercer plus de deux mandats, consécutifs ou non (…) », a souhaité ardemment le président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, également chef de file de l’opposition guinéenne.

Mohamed Sylla

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email