full screen background image

Felix Roehl-Lagrelius : « Je suis en Guinée pour aider mon ami Prince Diabaté à achever son académie de musique »


Amoureux de la musique et de l’art africain en général, l’Allemand Felix Roehl-Lagrelius est en séjour à Conakry pour apporter son aide à son ami, Prince Diabaté, grand joueur de kora qui, après des années passées aux Etats-Unis et en France, a décidé de créer à Coyah, située à une soixantaine de kilomètres de Conakry, une académie de musique dédiée aux instruments de cordes dont la kora.

Fort de son statut d’entrepreneur dans l’immobilier, Felix Roehl-Lagrelius,
parrain de l’académie de musique de Prince Diabaté compte faire de l’école de son ami, une école de référence et un site touristique pour des élèves et des visiteurs venus des quatre coins du monde. Entretien.

Conakryinfos : Quel est l’objet de votre visite en Guinée ?

Felix : D’abord, c’est ma première fois de venir en Guinée. Je suis très ravi d’être là. Je suis là pour soutenir mon ami Prince Diabaté à achever son académie de musique en chantier à Coyah. Cet appui doit se matérialiser aussi par des voies et moyens à mettre en place pour permettre à cette académie de continuer à vivre après son inauguration.

Conakryinfos : Lors de votre séjour à Conakry, vous avez eu la chance de visiter à Coyah le site devant abriter l’académie de Prince Diabaté. Comment les choses évoluent sur le terrain ?


Felix Roehl-Lagrelius , Parrain de l’académie de musique de Prince Diabaté.

Félix : Exactement ! J’ai visité le site à Coyah. C’est un lieu calme avec une tranquillité exceptionnelle. Il n’est pas très loin de Conakry. C’est aussi un terrain plat devant permettre des réaliser des travaux souhaités. Le site est entouré par un paysage naturel que les visiteurs peuvent apprécier.

Sur le site de Coyah, j’ai vu que Prince est en train de construire plusieurs bâtiments pour donner une forme à son académie. Maintenant, nous allons essayer d’ajouter des choses qui manquent. J’espère que dans un ou deux ans, l’école sera prête pour accueillir les premiers élèves.

Conakryinfos : Vous dites que vous allez aider Prince Diabaté à avoir des choses qui manquent dans son école. Concrètement, qu’est-ce qui manque là-bas ?

Félix : Outre les logements et le restaurant qu’il est en train de construire là-bas, je pense bien qu’il faut ajouter une salle de réunion, une piscine et des logements pour les professeurs. Aujourd’hui, on est en train de planifier comment faire toutes ces choses pour rendre l’académie fonctionnelle dans un bref délai.

Vous savez Prince Diabaté est très mondialement connu dans le monde la kora. Il y a déjà des gens qui ont fait des demandes pour venir apprendre la kora dans cette académie. Ça veut dire qu’après son inauguration, l’école va continuer de vivre et recevoir des élèves. C’est pourquoi d’ailleurs, Prince a pensé à la construction des logements pour les élèves, leurs professeurs et les visiteurs.

Conakryinfos : Comment avez-vous connu Prince Diabaté qui continue toujours de vous fasciner ?

Félix : J’ai connu Prince par hasard en France en compagnie de sa compagne avec qui j’habite dans le même village. On se rencontrait plusieurs fois par an. Mais un jour, j’ai découvert le potentiel qu’incarne Prince. Depuis lors, nous sommes devenus de bons amis. C’est cette amitié qui m’a poussé à être en Guinée aujourd’hui.

Conakryinfos : Quel message avez-vous à lancer

Félix : Je trouve Prince très intelligent et très ambitieux de penser à implanter cette académie en Guinée. De mon côté, je le rassure que je ferai de mon mieux pour permettre à cette académie de réussir. Je ne peux que souhaiter bonne chance et bon courage à mon ami Prince Diabaté.

Entretien réalisé par Boua Kouyaté

Tel : 620 02 03 06

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email