full screen background image

Faya Millimouno du BL arrêté et conduit à la maison centrale de Conakry


Le président du BL, Faya Millimouno a été arrêté vendredi, non loin du Palais du Peuple, où il voulait, en compagnie d’autres manifestants, organiser un sit-in devant l’Assemblée nationale en guise de protestation à la reconduction du mandat des députés qui prennent part, ce vendredi 05 avril, à l’ouverture officielle de la session des lois 2019.

Cette manifestation devrait partir du carrefour de Riviera Hôtel jusqu’au Palais du Peuple abritant le siège de l’Assemblée nationale, où étaient visibles plusieurs véhicules faisant partie du dispositif sécuritaire mis en place par les autorités.

Pendant leur manifestation qui a été vite interrompue par les forces de l’ordre, on pouvait lire sur des banderoles des slogans tels, « si vous glissez, il va glisser et la Guinée va tomber », « siéger au Parlement, c’est cautionner le despotisme et violé la souveraineté du peuple », « 5 ans, c’est 5 ans, alors dégagez ! ».

Selon une source sécuritaire, après leur interpellation, Faya Millimouno et d’autres manifestants composés, essentiellement des militants de son parti politique, ont été conduits à la direction centrale de la police judiciaire pour être auditionnés, avant d’être transférés à la maison centrale de Conakry.

Malgré l’expiration du mandat des députés, le président de la République a prorogé leur mandat leur permettant de continuer à siéger au Parlement.

Plusieurs partis politiques, dont ceux de l’UFDG de Cellou Dalein Diallo et l’UFR de Sidya Touré, ont décidé de siéger pour, disent-ils, empêcher toute modification de la constitution permettant au président Alpha Condé de se représenter à la prochaine élection présidentielle.

Mohamed Sylla

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email