full screen background image

Levi Bobo rafle trois trophées en Europe pour la qualité de sa musique


Comme le dirait l’autre, « la valeur n’attend point le nombre d’années ». C’est le cas de l’artiste Levi Bobo qui continue de bercer ses mélomanes par la qualité de son répertoire musical qui fait de lui aujourd’hui une valeur sûre de la musique guinéenne.

De son vrai nom Tahirou Somparé, Levi Bobo a eu la passion pour la musique et la danse depuis sa tendre enfance à Matam, l’un des quartiers populeux de la capitale guinéenne, Conakry.

Chantant dans un mélange de langues locales la musique traditionnelle puisée des tréfonds des cultures soussou et mandingue, Levi Bobo a su se faire admirer par des millions de fans et se faire respecter par des professionnels de la culture qui découvrent en lui un jeune artiste plein de talent et de créativité.

Fort de ce potentiel, Levi Bobo qui s’est fait découvrir au public mélomane à la sortie de son premier album ‘’Bobo’’ en 2011, continue de faire vendre la musique guinéenne à travers le monde.

Pour le compte de la saison 2018 à 2019, Levi Bobo a raflé, au mois de mars dernier en Europe, trois (3) trophées à la dimension internationale qui récompensent la qualité de sa musique chantée dans l’album « Papaa » qui a conquis les mélomanes en Guinée, mais aussi en Europe, en Amérique et en Asie.

Ce sont : le prix du meilleur artiste guinéen 2018-2019 (Bill Production) ; le prix du meilleur artiste guinéen 2018-2019 (Camara Production) et le prix du meilleur artiste guinéen consommé en Europe (T&C). Toutes ces agences culturelles, basées en Europe, sont spécialisées dans la promotion de la musique africaine en générale, et celle de la Guinée en particulier.

Ces trophées sont le fruit d’un travail et d’un encadrement professionnels dont bénéficie actuellement Levi Bobo sous le label de ‘’Wakhaty Prod’’ dirigé par Abraham Lincoln, également PDG de Guinée Sécurité.

Après 8 ans de carrière musicale, Levi Bobo a déjà à son actif trois albums (‘’Bobo’’, ‘’Gbalangbalan’’ et ‘’Papaa’’) que les mélomanes connaissent tous par cœur.

Djénaba Camara

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email