full screen background image

Kaporo-rail et Kipé 2 : La société civile demande à l’Etat la mise en place d’un plan social d’urgence pour les déguerpis


La société civile guinéenne, composée essentiellement des membres du CNOSCG dirigé par Dansa Kourouma, a fait jeudi un plaidoyer dans un mémorandum adressé au gouvernement guinéen par rapport au déguerpissement des habitants de Kaporo-rails et de Kipé 2 sur le site du centre directionnel de Koloma.

Dans ce mémo, la société civile demandé à l’Etat de mettre en place un plan social d’urgence pour les déguerpis de ces deux zones. Elle souhaite que ce plan d’urgence soit pilotée par une commission mixte composée des représentants du gouvernement, de la société civile et du collectif des déguerpis.

Faisant lecture dudit mémo d

Devant le ministre de la citoyenneté et de l’unité nationale, Mamadou Taran Diallo, le président du conseil régional du CNOSCG de Conakry, Abdoul Sacko a fait lecture dudit mémo.

« En tant qu’acteur de la société civile, nous estimons que tous les Guinéens sont tous sous la protection de l’Etat pour notre bien-être, mais aussi pour notre sécurité,. Quel que soit leur comportement ce qui a guidé notre action pour s’informer de comment les compatriotes qui sont au niveau de Kipé 2 et de Kaporo-rails sont arrivés là et quel a été le travail que l’Etat a fait en amont, en terme de protection sociale et de plan d’action avant de procéder au déguerpissement ? C’est tout cela qui nous a amenés à étudier les conditions d’installations, mais aussi de déguerpissement pour faire des propositions à l’Etat, aux humanitaires afin que non seulement nos compatriotes qui se trouvent dans cette situation aujourd’hui puissent être traités de façon humanitaire, avoir une main forte sur le plan social, économique, humanitaire et juridique ; mais aussi travailler à ce que d’autres Guinéens ne soient plus dans des situations de sans-abri dûes à la question de récupération des domaines publics », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, le ministre de la citoyenneté et de l’unité nationale, Mamadou Taran Diallo, s’est réjoui de cette présentation et le contenu du mémo, avant de promettre de tout mettre en œuvre pour remonter l’information à qui de droit.

« Nous avons entendu et prenons acte. Donc, je peux vous dire que le ministère prend acte de la présentation du mémo du plaidoyer qui a été développé à l’intérieur et nous ferons en sorte qu’il soit porté à la connaissance du gouvernement pour que dans le cadre de l’humanitaire, toutes les études soient menées pour qu’on puisse rajouter, améliorer et harmoniser si vous voulez, déguerpissement, justice et plaidoyer puissent être sur le même chemin », a rassuré M. Diallo.

Durant l’opération de déguerpissement des zones de de Kipé 2 et Kaporo-rails, 732 concessions ont été touchées dont 83 familles en situations critiques pour une population de 12 132 habitants dont 802 élèves.

Boubacar Sidy Bah

Tel : 620 38 31 31

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email