full screen background image

Fria : 36 détenus, dont de grands bandits, libérés par des jeunes manifestants !


En marge de la manifestation des femmes de la ville de Fria, réclamant le départ de la préfète, Gnalén Condé, des jeunes ont attaqué dans la journée de mercredi la prison civile, où 36 détenus se sont évadés au grand dam des gardes pénitentiaires.

Selon un habitant, requérant l’anonymat, joint par Conakryinfos, des jeunes ont attaqué la prison civile après l’arrestation de leurs camarades qui étaient venus s’ajouter aux manifestantes exigeant le départ de Madame le préfet.

« Pendant que les forces de sécurité s’attelaient à rétablir l’ordre public dans le centre-ville, un groupe de jeunes en colère muni de cailloux et de gourdins est venu attaquer la prison civile. Comme ils étaient plus nombreux que les trois régisseurs, ils ont réussi à casser les portes et fenêtres de la prison pour libérer 36 détenus qui étaient là. Parmi les détenus évadés se trouvent de grands bandits et des jeunes arrêtés par des forces de sécurité venus pour rétablir l’ordre public (…) », a-t-il expliqué.

Malgré les échauffourées entre jeunes manifestants et les forces de l’ordre, un calme précaire est revenu dans la cité de l’alumine grâce à l’implication du gouverneur de la région de Boké, le général Siba Loholamou, d’où relève la préfecture de Fria.

Pour l’heure, la préfète de Fria, Gnalén Condé dont on réclame le départ, reste toujours à son poste avec une résidence fortement sécurisée par les forces de sécurité.

Mohamed Sylla

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email