full screen background image

Tiken Jah Fakoly : « J’ai dit à Alpha Condé que les 3èmes mandats ne passeront pas en Afrique »


En prélude à la sortie officielle de son nouvel album ‘’le Monde est chaud’’, le reggaeman ivoirien Tiken Jah Fakoly a évoqué jeudi, dans l’émission ‘’Appel sur l’actualité’’ de RFI, la volonté du président Alpha Condé de briguer un troisième mandat avec une éventuelle révision constitutionnelle.

Selon Tiken, quand il a conseillé le président guinéen de ne pas penser à un troisième mandat, ce dernier s’est mis dans une colère noire.

« Je l’ai dit personnellement au président Alpha Condé que ce n’est pas une bonne idée, que les troisièmes mandats ne passeront pas en Afrique de l’Ouest parce que la jeunesse est réveillée, notre génération a l’impression que le pouvoir est confisqué par les anciens », a-t-il rappelé.

L’artiste ivoirien estime qu’il sera ‘’dommage qu’Alpha Condé’’ sorte par la petite porte.

« Quand je l’ai dit, il n’était pas très content, il a même pris l’exemple de Mugabe [ancien président du Zimbabwe], mais deux mois après Mugabe est tombé, je pense qu’il a pensé à moi, ce serait dommage qu’il sorte par la petite porte », a ajouté l’artiste très engagé pour les causes africaines.

Coupant court aux rumeurs faisant état de son soutien au président guinéen, Tiken Jah Fakoly a indiqué que sa chanson ‘’libérez Alpha Condé’’ a été chantée pour un prisonnier politique et non un président de la République.

« Depuis qu’Alpha Condé est président de la République et même pendant la campagne, cette chanson ‘’Libérez Alpha Condé’’ est utilisée pendant tous les meetings d’Alpha Condé, sans mon autorisation », a-t-il rappelé.

« Pourtant, je pouvais interdire aux militants du RPG Arc-en-ciel de jouer ma musique parce que cette musique c’était pour la libération d’Alpha Condé. Je n’ai jamais chanté pour Alpha Condé, mais plutôt pour le prisonnier politique (…) », a précisé Tiken Jah Fakoly.

Mohamed Sylla

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email