full screen background image

Fodé Oussou Fofana : « Conakry est devenue une ville où les ordures font la loi »


En marge de l’assemblée générale hebdomadaire du parti UFDG, tenue ce samedi à son siège de la Minière, Fodé Oussou Fofana, présidant cette rencontre, a pointé du doigt l’incapacité du pouvoir en place à mettre en place une stratégie efficace pour la gestion des ordures dans la capitale guinéenne.

À l’entame, M. Fofana a demandé aux militants et sympathisants de l’UFDG d’observer une minute de silence en la mémoire des enfants décédés suite à l’inondation survenu au quartier Dabondy, dans la commune de Matoto. 

Selon lui, le gouvernement d’Alpha Condé est incapable de débarrasser Conakry de ses ordures.

« On nous a parlé d’assainissement! Et à chaque fois qu’on nous parle d’assainissement, Conakry devient de plus en plus sale. Pourtant, il fallait prevoir avec l’arrivée des grandes pluies. Maintenant les ordures vont rentrer dans les maisons! Aujourd’hui, on nous parle des cinq jeunes qui sont morts à Dabondy. Conakry est devenu une ville où les ordures font la loi après dix ans de gouvernance d’Alpha Condé. », a-t-il expliqué.

Fodé Oussou Fofana n’a pas manqué de trouver des explications au drame de Dabondy qui, pour lui, était prévisible depuis le lancement des travaux de construction du Grand Marché de Conakry communément appelé ‘’marché Biriki Momo’’.

« Ils sont morts pourquoi ? Parce qu’on avait averti monsieur Alpha Condé de ne pas construire le marché Biriki Momo, sinon il y aura inondation dans ces lieux. Il a construit le marché Biriki Momo. Voilà que la saison des pluies n’a même pas commencé, nous avons 5 enfants morts et un disparu. Et l’année prochaine, ça va continuer parce qu’ils ont fait sciemment en mettant le marché Biriki Momo », a accusé le président du groupe parlementaire de l’UFDG.

Pour compatir à la douleur des familles des victimes, l’honorable Oussou Fofana a invité tous les militants et sympathisants à se rendre dans la famille éplorée.

« De ce pas, nous allons partir à Dabondy pour apporter notre compassion à nos frères qui sont à Dabondy. Nous  vous invitons tout le monde d’y aller, car, il est difficile pour un père de famille, à cause d’une inondation, de perdre 4 enfants », a-t-il lancé aux militants.

Boubacar Sidy Bah

Tel: 620 38 31 31

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email