full screen background image

Une plateforme apporte son soutien au projet de nouvelle constitution de la mouvance présidentielle


« Dans l’esprit des affaires de Ouaga, il était prévu que le président qui sera démocratiquement élu, dote notre pays d’une constitution fiable et légitime », dixit l’ANC.

Les membres de l’Alliance pour une nouvelle constitution (ANC) ont exprimé mercredi, au cours d’une conférence de presse, leur soutien à l’idée de la mouvance présidentielle de doter la Guinée d’une nouvelle constitution.

Selon le coordinateur de l’ANC, Mohamed Cherif, il est intéressant aujourd’hui d’offrir aux Guinéens une nouvelle constitution pour remplacer celle adoptée par le CNT.

« On s’exprime aujourd’hui, c’est parce qu’on saisit l’opportunité. Dans les réseaux sociaux, nous avons lu un projet d’une nouvelle constitution qui a été présenté au peuple. Qu’il soit fondé ou pas, nous n’avons pas encore la source certaine que c’est ça le projet. Mais nous avons tiré les leçons de cette proposition parce qu’on l’a trouvée intéressante. Il est d’une certaine richesse qui peut servir aux Guinéens de pouvoir tirer des enseignements aux propositions qui y sont faites », a déclaré M. Chérif.

Egalement membre de l’ANC, Jean Soubana Kamano, a estimé que l’actuelle constitution guinéenne regorge des anomalies qu’il faut corriger, avant d’indiquer que ce projet de nouvelle constitution fait partir des dispositions de l’accord de Ouagadougou.

« Pour quoi une nouvelle constitution, alors que le CNT nous a offert une constitution ? Je ne dirais pas qu’elle a été bâclée, mais elle comporte beaucoup d’insuffisances. D’ailleurs, dans l’esprit des affaires de Ouaga, il était prévu que le président qui sera démocratiquement élu, dote notre pays d’une constitution fiable et légitime », a expliqué M. Kamano.

Abondant dans le même sens, le secrétaire administratif de l’ANC, Aboubacar Sylla s’est dit prêt aux  défis dans le but de fédérer la population à ce projet de nouvelle constitution.

« Nous allons installer nos antennes dans toutes les communes de la Guinée. Donc ceux qui parlent d’affrontements d’idées, il y aura également des affrontements de stratégies avec la collaboration de toutes les bonnes volontés. Nous allons mener ce combat pour faire accepter au peuple de Guinée une nouvelle constitution », a promis M. Sylla.

Et de marteler: « Le projet de constitution dont on parle dit un mandat renouvelable une fois. Il y a des points de la Constitution actuelle qui sont communs à la nouvelle Constitution. C’est pour vous dire que notre démarche n’est pas au niveau de la mandature des présidents, on va affronter. Tous ceux qui ne sont pas d’accord pour cette nouvelle constitution, on va les combattre dans légalement. On ne va pas reculer. On va couvrir toutes les communes, toutes les régions voire même l’international. Tout ce qui va concourir pour faire accepter le peuple cette constitution, nous allons faire ».

Boubacar Sidy Bah

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email