full screen background image

Sanctions de la CAF contre la Guinée : Kassory Fofana : « Selon la Fédération, les accusations ne sont pas fondées »


Le Premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana s’est prononcé mercredi, en conférence de presse, sur les sanctions sportives et économiques infligées par la CAF à la Guinée pour fraudes sur l’âge de deux joueurs lors de sa participation à la CAN U17 en Tanzanie.

A la question d’un journaliste voulant savoir si le gouvernement a demandé des comptes à la Fédération guinéenne de football sur cette décision de la CAF, Kassory Fofana a indiqué que d’après la Fédération, « les accusations ne sont pas fondées », ajoutant que celle-ci dit avoir engagé des recours pour balayer ces accusations.

« Le gouvernement s’est interrogé qu’est-ce qui s’est passé, qu’est-ce qui se passe notamment avec la fédération guinéenne de football qui a la responsabilité de cette situation. Il ressort de ce qui nous a été dit par la Fédération, que les accusations ne sont pas fondées », a-t-il déclaré.

« Les recours ont été engagés, et ils sont en cours pour lever les sanctions contre la Guinée. Donc, on attend. Pour le moment, on ne peut rien faire tant que la voie de recours n’est pas épuisée », estime le premier ministre guinéen. », a précisé Kassory Fofana, précisant que la Guinée attend toujours le retours de la Feguifoot.

Pour rappel, le jury disciplinaire de la Confédération africaine de football (CAF) a récemment a sévèrement sévi à l’encontre du Syli cadets, finaliste de la récente CAN de la catégorie en Tanzanie.

Cette sanction de la CAF s’explique par la sélection de deux joueurs guinéens, Aboubacar Conté et Ahmed Tidiane Keita qui n’étaient pas éligibles pour participer à la CAN U17 2019.

Boua Kouyaté

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email