full screen background image

Liverpool et Naby Keita remportent la Ligue des Champions en battant Tottenham


Liverpool a remporté la coupe d’Europe des clubs de football (Ligue des champions UEFA) pour la sixième fois de son histoire, ce 1er juin 2019 à Madrid. Les « Reds » se sont imposés 2-0 face à Tottenham, à l’issue d’une finale 100% anglaise. L’Egyptien Mohamed Salah a ouvert le score sur penalty.

Liverpool a remporté la Ligue des champions UEFA (C1), ce 1er juin 2019 à Madrid, après cinq sacres espagnols de suite dans cette compétition [1]. C’est tout un symbole, alors que le dernier triomphe anglais en C1 remontait à celui de Chelsea, en 2012.

Le succès des « Reds » face à Tottenham souligne en tout cas la force actuelle du football britannique, Chelsea ayant par ailleurs battu Arsenal 4-1 en finale de la « petite » coupe d’Europe (Ligue Europa).

Le match bascule au bout de 24 secondes

Cette finale de Champions League tant attendue entre les deux représentants du Championnat d’Angleterre (Premier League) n’a en revanche pas tenue ses promesses. La faute à un penalty accordé aux Liverpuldiens au bout de 30 secondes de jeu, à peine.

Mieux valait en effet ne pas être en retard au Stade Wanda Metropolitano pour assister au tournant de ce match. Car au bout de 24 secondes, l’arbitre slovène Damir Skomina sanctionne une « main » du Français Moussa Sissoko, dans la surface de réparation des « Spurs ». L’Egyptien Mohamed Salah ne fait pas de sentiment et ouvre le score d’une frappe puissante (0-1, 2e minute).

Le coup de poignard de Divock Origi

La suite ? Beaucoup de tensions dans les deux camps et un peu d’ennui chez les (télé)spectateurs. Ce n’est que durant le dernier quart d’heure de la rencontre que Tottenham se lâche enfin. Harry Kane, qui disputait sa première partie depuis deux mois, et ses partenaires se montrent enfin dangereux. A la 80e minute notamment, lorsque le gardien de but adverse Alisson Becker doit intervenir sur des frappes du Sud-Coréen Son Heung-min et du Brésilien Lucas Moura. Le portier est encore vigilant sur un coup franc de Christian Eriksen (85e).

Mais ce sont les partenaires de Mohamed Salah et de Sadio Mané qui ont le dernier mot grâce à un but de… Divock Origi. L’attaquant belge, rarement aligné par son entraîneur Jürgen Klopp, a fait son entrée en jeu à la 59e minute. A la 87e minute, il trouve la faille d’un tir croisé : 0-2. Pour Tottenham, qui disputait sa toute première finale de Ligue des champions, ce revers sera difficile à oublier…

Source: AFP

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email