full screen background image

Le RPG accuse le FNDC de vouloir renverser le régime d’Alpha Condé


Le parti au pouvoir, le RPG Arc-en-ciel, a accusé samedi lors de son assemblée générale hebdomadaire, le FNDC d’être de mèche avec un groupe de militaires prêts à renverser le régime du président Alpha Condé pour prendre enfin le pouvoir après avoir réussi à organiser des troubles sur toute l’étendue du territoire national.

« Si les forces politiques et sociales se déterminent à déstabiliser le pays. Ce n’est pas un fait fortuit, c’est parce qu’il y a des acteurs internes et externes. Nous attirons l’attention de tous les citoyens, car il y’a des personnes étrangères dans les quartiers périphériques de Conakry, des gens qui se font passer pour des fous, alors qu’ils ne le sont pas », a déclaré le député de la majorité présidentielle, Mohamed Lamine Kamissoko.

« Au même moment, ils sont en train de se mettre en rapport avec certaines composantes des forces armées pour que demain quand il y a des troubles généralisés que ce groupe de militaires vient nous dire : ‘’nous prenons le pouvoir’’. Voilà ce que veut le FNDC », a-t-il soutenu.

M. Kamissoko a dénoncé « la volonté du FNDC de vouloir mettre des structures sur toute l’étendue du territoire pour se donner les mains avec des groupes de criminels et de bandits pour s’attaquer aux biens des gens. Et ainsi provoquer un climat de panique de violences dans le pays ».

Pour lui, tous ceux qui s’opposent à l’idée d’une nouvelle constitution sont des criminels.

« On ne doit plus accepter que les gens mourir pour des causes inutiles. La loi nous épargne de la violence. Et tous ceux qui vont mettre les gens dans la rue et qui refusent de se préparer pour aller au référendum sont des criminels », a lancé Mohamed Lamine Kamissoko.

Facély Diawara

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email