full screen background image

Affaire de 27 mille tonnes de riz : Un ancien ministre accusé «d’escroquerie» par le PDG de Hamana


L’opérateur économique Mohamed Kourouma, PDG de la société Hamana SA a, au cours d’une conférence de presse, accusé l’ancien ministre du commerce, Marc Yombouno, de ‘’complicité, d’escroquerie” dans l’affaire commerciale qui lie sa société à Safricom et Transco.

Dans un rebondissement de l’affaire, le PDG de la société, Hamana SA, a procédé à l’énumération, preuves à l’appui de chiffres comptables, des exactions commises par M. Marc Yombouno, l’accusant  ” d’avoir orchestré des manœuvres uniquement pour ne pas réclamer son argent d’une valeur de 51 milliards de francs guinéens auprès de la société Safricom et Transco’’.

  1. Kourouma reproche à l’ancien ministre du commerce, de vouloir jouer un rôle irresponsable dans cette affaire. Il a aussi fustigé son attitude de ne remonter que des informations unilatérale auprès du président de la République Alpha Condé, pour nuire sa réputation qui selon lui, n’a la maîtrise du dossier.

« Nous avons affirmé au cours du débat, plus haut que HAMANA ne doit rien à la togolaise, ce sont les concours de circonstances qui nous ont mis ensemble. M. Marc Yombouno, ancien ministre du commerce, sans aucune autre forme de procès, a rendu compte au président de la République soutenant que HAMANA a reconnu la dette », a-t-il soutenu.

Selon le PDG de HAMANA, ce débat n’a plus raison d’être dès lors que le tribunal de première instance et la cour d’appel ont condamné solidairement Monsieur Alseny Barry, PDG de SAFRICOM et Transco au paiement de la somme de plus de 21 milliards GNF en principal.

En outre, le responsable de la société Hamana SA,  a aussi pointé du doigt les tractations menées par le duo Transco et Safricom dans le seul but, selon lui, d’amener sa société à abandonner cette affaire de riz tout en impliquant les hautes personnalités, voir même le président de la République.

Le PDG de la Société Hamana, Mohamed Kourouma et son comptable Souleymane Diawara ont sollicité l’implication du président Alpha Condé pour faire jaillir la vérité dans cette affaire qui n’a que trop duré.

 

Facely Diawara

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email