full screen background image

Vers une rupture fracassante des relations entre le PDG de Guicopres et son ‘’petit’’ Lincoln, PDG de Guinée Sécurité


Rien ne semble plus aller entre le richissime homme d’affaires Kerfala Person Camara dit KPC et son fidèle compagnon Lincoln (Ibrahima Sylla), pourtant considéré comme son inconditionnel homme de main, prêt à tout pour lui.

Depuis des mois, les relations entre les deux anciens collaborateurs ne sont plus au beau fixe. Et pour cause !

Le PDG aurait donné des instructions fermes à ses hommes de ne plus collaborer avec la société Guinée Sécurité, dont le jeune Lincoln est le PDG. Il aurait même fait recours aux services d’un huissier de justice pour résilier tous les contrats liant Guicopres à Guinée Sécurité.

Du coup, les agents de Guinée Sécurité déployés sur tous les chantiers et sites de Guicopres ont reçu mandat de quitter ces lieux à partir du 1er septembre, au risque de se faire déguerpir par les forces de l’ordre.

Une décision qui mettrait le PDG de Guinée Sécurité dans une situation embarrassante avec ses employés auxquels il reste devoir plusieurs mois d’arriérés de salaires.

Selon nos sources, ces événements arrivent au moment où la société Guicopres reste devoir à Guinée Sécurité des mois d’arriérés de salaire qu’elle refuserait de payer pour des raisons encore inavouées.

Pour l’heure, on ne connait pas les raisons de la rupture des relations entre le PDG de Gucopres et le PDG de la société Guinée Sécurité qui a presque tous les marchés de surveillance et de sécurité des installations, où évolue le Groupe Guicopres.

Dans la cité, des langues se délient pour expliquer les causes de la brouille entre le patron du géant Guicopres et son désormais ex-homme de confiance qu’il a forgé et moulé dans son ascension entrepreneuriale.

Selon plusieurs sources, la cause de la rupture entre KPC et Lincoln n’aurait aucune explication professionnelle. Elle trouverait sa réponse dans d’autres raisons qui pourraient abasourdir l’opinion publique.

En attendant de connaitre l’épilogue de la rupture entre KPC et Lincoln, les employés de Guinée Sécurité qui compteraient sur le paiement des arriérés de Guicopress à leur société, ont déjà entamé un bras de fer avec les hommes de KPC.

De sources concordantes, dans un courrier adressé au PDG de Guinée Sécurité, Guicopres justifie la résiliation des contrats pour des raisons de « conjoncture économique ». Un argument que balaie du revers de la main Guinée Sécurité qui s’est déjà vue remplacée par une autre société de gardiennage.

Ce lundi 2 septembre, il a été demandé aux agents de Guinée Sécurité via un huissier de quitter immédiatement tous les sites de la société, mais les employés ont résisté en répondant qu’ils ne quitteraient pas les sites sans le paiement de leurs arrières de salaires.

Vu la détermination et l’engagement des agents, l’huissier a demandé à ses accompagnateurs de rebrousser chemin dans l’espoir de revenir le lendemain pour les faire déguerpir avec force de tous les sites de Guicopres.

A l’allure où vont les choses, la rupture des relations entre le PDG de Guicopres, Kerfala KPC Camara et son ex-homme de confiance, Lincoln, risque d’être fracassante avec des conséquences imprévisibles.

 

Facély Diawara

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email