full screen background image

Elim. CAN U23 : La Guinée honteusement éliminée à domicile par la Côte d’Ivoire (1-2)


Après avoir gagné au match aller 0-1 à Abidjan, le Syli espoir national U23 s’est incliné ce mardi 1-2 face à la Côte d’Ivoire au compte des tours préliminaires de la CAN U23 Egypte 2019.

C’est l’information de la semaine ! La qualification historique de la Côte d’Ivoire au stade du 28 septembre de Conakry en marge de la manche retour des phases préliminaires de la Coupe d’Afrique des Nations des moins de 23 qui aura lieu en Egypte au courant de l’année 2019.

Après avoir été surclassés par la Guinée au match aller, les visiteurs ont bien pris leur revanche en éliminant son homologue de la compétition.

Au début, les visiteurs ont pris le match en leur compte. Les occasions s’enchaînent et les Guinéens n’arrivent pas à canaliser le navire. Le Syli national va subir et courir derrière le ballon.

Profitant de cette domination, les Ivoiriens ont ouvert le score à la 17ème minute sur une frappe sèche de Kouamé Christian Kouamé.

Contraints à réagir, le Syli espoir obtient l’égalisation quelques minutes après par Moussa Corso Traoré.  Après l’égalisation, l’équipe nationale espoir de Guinée se relance, mais ne rassure en défense.

Face à ce boulevard, les Eléphanteaux intensifient la pression pour écarter tout espoir de qualification des locaux.  C’est sur ce score de parité que les deux équipes partent au vestiaire.

Au retour, les Ivoiriens se montrent plus agressifs et montent d’un cran dans le camp adverse. C’est dans cette ferveur que les Eléphanteaux vont inscrire le second but à la 63ème minute par l’intermédiaire de Junior Hamed.

Dos au mur, les Guinéens n’arrivent pas à perforer la défense adverse pour arracher l’égalisation, car les Ivoiriens vont rester solides jusqu’au coup de sifflet final.

Le Syli espoir tombe et les Ivoiriens décrochent leur ticket de qualification pour le pays du Général Ahmed Fatha Al Sissi qui abritera cette compétition.

Cette fâcheuse élimination de la Guinée pourrait bien s’expliquer par les choix de l’entraineur Souleymane Camara alias Abedi qui restent hautement discutables.

L’idée de changer le schéma tactique par la non titularisation de certains joueurs cadres serait préjudiciable à cette désillusion.

 

Mamadou Oury Barry

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email