full screen background image

Consultations nationales : Le président du CNOSCG, se fait-il passer pour le ‘’messager du peuple’’ ?


Le président du Conseil National des organisation de la Société Civile Guinéenne semble être plus jamais déterminé à prendre part aux consultations nationales engagées dans le pays et cela malgré les différentes réactions des acteurs socio-politiques. Selon Dansa, cette décision intervient au terme de l’assemblée générale tenue au siège du (CNOSCG).

« Nous avons pris la responsabilité d’aller écouter ce que le premier ministre avait à nous dire. Conséquemment, le CNOSCG prendra sa responsabilité d’apporter les éléments de réponse sur des questions, qui lui seront posées. Je vous rassure, que les réponses seront conformes aux préoccupations des citoyens du moment parce que c’est ça, la préoccupation de notre organisation », a déclaré Dansa Kourouma, président du CNOSCG.

A préciser, que des membres du Front National pour la Défense de la Constitution dans une déclaration disent être ferme sur leur position, qui est celle de ne pas participer à ces consultations et cela en dépit que certains acteurs veuillent dérober à cette règle. Pour le leader du CNOSCG, cette décision n’engage que les membres du FNDC.

« Je ne suis pas membre du FNDC, donc, ce qui veut dire que leur décision n’engage qu’eux même. Mais qu’à cela ne tienne, nous, nous avons une obligation envers les citoyens. Pour parler de cette défense, je rappelle, que nous le CNOSCG, nous ne somme pas à l’Assemblée Nationale, on n’a pas de députés au parlement et quand on parle de dialogue et de concertations, qui s’offre à nous, on profite de ces espaces pour passer le message du peuple, parce que nous sommes en quelque sorte la voix des sans voix. Et comme les espaces de consultations, sont aussi prévu par la constitution notamment l’article 58, qui fixe les prérogatives du premier ministre, nous, irons l’écouter », a-t-il ajouté.

Le CNOSCG devrait sans doute être reçu ce mercredi 18 septembre à la primature par le premier ministre dans le cadre des consultations nationales.

Oumar SOW

 

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email