full screen background image

Consultations nationales : Des structures syndicales adhèrent aux idéaux du FNDC


Des organisations syndicales dans une synergie d’action, à savoir : (l’UGTG, la COSATREG, l’UDTG, l’ONSLG, la CGFOG, la CONASYG, l’UNTG, UGSL,UGTG et le SIFOG), fustigent l’invitation du premier ministre pour des consultations nationales engagées (processus électoral, constitution). Ces structures syndicales l’on fait savoir ce mardi 17 septembre au cours d’une conférence de presse tenue à Conakry.

« L’unité d’action syndicale prend à témoin, l’opinion nationale et internationale sur les graves troubles qui se pointent à l’horizon, par la volonté de quelques individus hauts placés, à offrir à l’actuel chef de l’État, l’opportunité de se maintenir à vie, appelle tous les travailleurs de tous les secteurs, à travers toutes les forces vives de la nation, à une mobilisation générale, pour mettre fin à toutes ces discriminations, exactions, déstabilisation et bouleversement de tous les fondamentaux de notre nation, certifie qu’il n’y a ni urgence, ni pertinence, ni opportunité, de changer la constitution actuelle pour pérenniser ce système mafieux», ont-elles mentionnées dans la déclaration.

Dans cette même déclaration, les membres ont donné leur position sur l’actualité socio-politique avant d’affirmation leur soutien aux idéaux du Front National pour la Défense de la Constitution.

« L’unité d’action syndicale dénonce l’attitude du gouvernement à renier la promotion du dialogue social, contrairement aux dispositions de la constitution et, aux conventions internationales n°87 et 98 et suivants de l’OIT, dûment ratifiées par la Guinée depuis 1959, condamne avec la dernière énergie, les comportements irresponsables de certains magistrats et, constitutionnalistes de notre pays, qui encouragent ces troubles constitutionnels, condamne l’instrumentalisation et l’affaiblissement de nos institutions républicaines, met en garde les forces de défense et de sécurité contre toute action militaire ou sécuritaire, tendant à oppresser ou à réprimer le vaillant peuple de Guinée, rappelle que le mouvement syndical guinéen est un et indivisible, malgré nos différentes chapelles, adhère complètement aux idéaux de justice et d’équité, si chers au front national pour la défense de la constitution (FNDC), remercie le gouvernement de ne pas l’associer à une quelconque consultation, pour le coup d’État civil en cours », ont-elles ajoutées.

Cependant, l’unité d’action syndicale se dit incertain de la tenue des élections à la date proposée par la CENI et interpelle la communauté internationale d’œuvrer en faveur des élections libres et transparentes. Une action, qui selon eux doit être menée à travers un collège électoral international et neutre.

Voir ci-dessous lien déclaration :

DECLARATION_2019

Oumar SOW

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email