full screen background image

Le parti ARENA rend compte des consultations et pose des conditions pour les législatives


L’Alliance pour le Renouveau National a été reçu ce mercredi 18 septembre au palais de la Colombe par Ibrahima Kassory Fofana, dans le cadre des consultations nationales.

Au sortir de cette rencontre, le président de l’ARENA, Sékou Koureissy Condé, a aussitôt conféré face à la presse. Une manière selon lui, de faire la restitution des points essentiels, débattus lors de leur entretien. A travers cette conférence de presse, l’ancien médiateur de la république a réaffirmé la volonté du parti,qu’il dirige d’aller aux élections législatives prévues par la CENI, en date du 28 décembre prochain avec des conditions.

C’est le secrétaire permanent de l’Alliance pour le renouveau national, qui a livré le contenu du rapport.

«Nous vous donnons le condensé de cette consultation axé sur plusieurs points : 1- Le parti ARENA, apprécie le principe de dialogue et de consultation pour le règlement pacifique des problèmes de la nation. 2- La question de la tenue des élections législatives à date du 28 décembre 2019, l’Alliance pour le renouveau national y est favorable si la date est maintenue, nous apporterons notre contribution et demandons des garanties pour la bonne organisation et la transparence des urnes et de la stabilité nationale. 3- Sur la constitution, ARENA se fait le devoir de la réserve de tous commentaires sur un éventuel projet de constitution qu’il n’a jamais vu», a déclaré Sébastien Kolié.

Soucieux de ce qu’il qualifie l’équilibre des pouvoirs et du renforcement de la démocratie participative, Sékou Gouressi Condé, a fait une invite à toute la population ainsi qu’à l’ensemble des acteurs sociopolitiques, à mettre la Guinée au dessus des émotions personnelles et d’œuvrer pour le développement de notre pays.

«Dans le contexte guinéen, il est important de mettre de côté les considérations personnelles, les émotions personnelles et voir l’avenir du pays en face et en priorités. Car ce pays est le notre, ce pays est notre chance et ce pays nous interpelle. Il est important que nous soyons en mesure de réfléchir à tout ce qui peut nous permettre de nous unir, de nous comprendre et travailler dans le sens du développement de notre pays. Les problèmes politiques sont une chose mais, les sujets de développements sont immenses. Je veux que cela vous interpelle et que cela vous intéresse également », a-t-il souhaité.

« Nouvelle Constitution »

« Si débat y est sur le principe de l’adoption d’une nouvelle constitution, l’Alliance pour le Renouveau National voudrait : le partage et l’équilibre des pouvoirs, la redéfinition du régime politique guinéen, la prise en compte des réalités sociopolitique du pays », a indiqué le fondateur  de l’African Crisis Group.

Boubacar Sidy BAH

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email