full screen background image

Cellou Dalein Diallo : « Les consultations visent à octroyer un 3ème mandat à Alpha Condé »


L’UFDG compte unir ses forces avec le FNDC pour exiger le respect des lois de la République.

Face au régime du président Alpha Condé, le président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo a déclaré, lors de l’assemblée générale de son parti, qu’il est temps de se mobiliser et de continuer le combat.

« Il n’est pas question de fléchir maintenant, car il n’est un secret pour personne que M. Alpha Condé et son clan ne veulent laisser le pouvoir. Ils ne veulent pas respecter leur serment ; ils ne veulent pas respecter la Constitution », a-t-il indiqué.

L’Objectif d’Alpha Condé dans les consultations nationales

« Il y a des consultations avec le Premier ministre et la question du 3ème mandat. Tout cela ne vise qu’un seul objectif : octroyer à Alpha Condé une présidence à vie. Nous savons tous qu’Alpha Condé a pris la décision de se maintenir au pouvoir. », a soutenu Cellou Dalein Diallo sous les ovations de ses militants.

Pour le chef de file de l’opposition, l’anticipation des législatives est l’un des moyens de maintenir Alpha Condé au pouvoir. Cellou Dalien Dalein estime que la CENI n’est pas prête pour la tenue de ces élections de façon crédible.

« A partir de la mise en place des moyens, il faut 235 jours pour organiser de bonnes élections. Mais c’est seulement à mis Août que le gouvernement a mis les ressources sur place. La CENI dit qu’on peut faire ça dans 100 jours, comme c’est le souhait de monsieur Alpha Condé. Cela n’est pas possible. Si quelqu’un gare un bus ici pour vous dire que je peux vous déposer à Labé dans 2 heures, vous allez monter dans le bus ? », a demandé M. Diallo à ses militants.

Le président de l’UFDG a indiqué que le président Alpha Condé veut bâcler les élections pour s’octroyer une majorité qualifiée afin d’adopter la nouvelle Construction à l’Assemblée nationale.

Malgré sa volonté de briguer un troisième mandat, poursuit-il, son projet manque de soutien en Guinée et à l’étranger.

« Toute cette pagaille, c’est pour aller au 3ème mandat. Comme il n’a pas eu d’appui extérieur, vous avez suivi la position des Etats Unis, celle de la France est pareille. Tous les Etats veulent soutenir le respect de la loi. Alors il va essayer d’organiser cette magouille pour atteindre son objectif », a-t-il accusé.

La position de l’UFDG face au 3ème mandat

Face aux consultations faites actuellement autour du changement de la constitution, le président de l’UFDG a souligné que la position de son parti est connue.

« Certains formations politiques sont partis à la concertation. C’est leur droit. Mais si c’est pour parler de la nouvelle Constitution, nous on a pris position et elle est connue. On ne discute pas de changement de Constitution. Il n’y a aucun motif pour changer notre constitution. Même s’il faut la changer, ce n’est pas sur le nombre et la durée des mandats. Ce n’est pas légal.  Ce n’est pas opportun et c’est dangereux pour notre pays. », a martelé Cellou Dalein Diallo.

Siradio Kaalan Diallo

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email