full screen background image

Les guérisseurs traditionnels accusent le ministère de la Santé de détournement de plus de 2 milliards GNF


La Fédération Guinéenne des Associations des Guérisseurs Traditionnels et Herboristes, lors d’une récente sortie médiatique lundi 07 octobre a accusé les autorisés sanitaire de leur avoir détournés une somme de plus de 2 milliards de francs guinéens.

A en croire les propos tenus par le président de la (FEGAGTH), l’ancien ministre de la santé Naman Keita et quelque cadre du département ainsi que la coordination nationale de lutte contre Ebola d’alors serait impliqué dans cette affaire.

« C’est pendant la transition, dirigée par le Général Sékouba Konaté que la FEGAGTH avait bénéficié de la part de l’Etat d’un montant de 2 milliards 673 millions 177 mille 150 francs guinéens. Je précise qu’aucun membre de la Fédération n’a vu la couleur de l’argent. Dans les deux milliards et quelques, le ministère devait donner 529 millions de francs guinéens à la coordination Ebola pour la formation des guérisseurs traditionnels et herboristes de Guinée. Nous n’avons bénéficié d’aucune formation car, Dr Sakoba Keita, Fodé Tass Sylla et autres ont mangé notre argent. Le reste du montant qui devait servir à la construction de notre hôpital a été aussi détourné par le ministre Naman Keita, Dr Younoussa Ballo, secrétaire général du ministère de la santé à l’époque, Moussa Doumbouya (savant noir), Elhadj Nouhan Kaba, et Ernest Kpakilé Gamy qui est décédé », a confié le président de la FEGAGTH, Mamady Daman Traoré.

En dépit de cela, la FEGAGTH a également révélée que depuis 2011, elle bénéficie d’une subvention annuelle de la part de l’Organisation Mondiale de la Santé à travers le département de la santé. Un montant qui devrait servir dans le cadre de la célébration des journées mondiales mais qui selon eux est aussi détourné.

« Chaque année, l’OMS donne au ministère 2 700 dollars US pour nous qui sommes les guérisseurs traditionnels et herboristes. Le montant dont je vous parle peut varier d’une année à une autre. Mais depuis 2011, nous n’avons jamais touché ce montant qui est versé annuellement dans le cadre d’une célébration. C’est le ministère qui détourne cet argent », a-t- déclaré.

Une dénonciation faite pendant que le ministère de la santé est cité dans un autre scandale présumé de détournement de moustiquaires imprégnées. Et le ministre Niankoye Lamah serait probablement entendu cette semaine par un juge d’instruction en charge de cette affaire.

Oumar SOW

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email