full screen background image

Projet Guichet unique de Commerce : plusieurs travailleurs des banques de la capitale outillés


Dans le cadre la mise en œuvre du projet Guichet unique en Guinée, un séminaire de formation a été lancé à Conakry depuis le 06 octobre dernier avec les agents et cadres du ministère du commerce. Ce mercredi se sont une douzaine de banquiers issus de cinq différentes Banques de la place qui ont à leur tour bénéficié de cette formation.

« Nous avons débuté la formation précisément sur un module qui permettra aux opérateurs économiques de soumettre leur intention d’importer ou d’exporter de la marchandise, aux banquiers d’examiner cette demande d’ouverture de dossiers de domiciliation et au ministère du commerce d’examiner cette demande d’obtention d’indication descriptive d’importation ou d’exportation (DDI ou DDE). Donc cette formation a commencé avec les agents et cadres du ministère du commerce. Aujourd’hui, nous poursuivons la formation avec les banquiers pour terminer avec les opérateurs économiques (importateurs et exportateurs) et également avec les déclarants qui souvent agissent pour le compte des opérateurs économiques »a expliqué Mahemene Andrick, expert du système financier.

Visiblement satisfait de cette initiative, Saïdou Traoré, agent de service étranger de la Banque Islamique de Guinée en même temps bénéficiaire de cette formation a rassuré aux organisateurs d’en faire bon usage.

« La formation portait sur le Guichet unique, accentuée sur la domiciliation des demandes descriptives d’importation (DDI) et des demandes descriptives d’exportation (DDE). Cela consiste pour nous les banquiers de s’assurer effectivement sur comment les documents du commerce extérieur sont générés au niveau du ministère du commerce dans la plate forme de l’initiation de l’opération selon la demande de l’opérateur économique jusqu’à la génération du document finale qui est la DDI. Dans le but d’une bonne collaboration avec le ministère, je tiens à leur rassurer que nous prenons bonne note sur le bon traitement des dossiers, lorsque la notification viendra chez nous, nous nous rassurerons de la conformité des documents qui sont liés directement à l’opération jusqu’à ce que l’opération soit bien dénouée et que les documents soient générés à leur niveau là-bas », a-t-il promis.

Selon le Directeur Général du projet guichet unique de commerce extérieur, cette activité s’inscrit dans le cadre des projets présidentielles en tenant compte des réalités dont vivent les guinéens mais également de l’avancée de la technologie dans le pays.

« Ce projet s’inscrit dans le cadre des initiatives présidentielle qui va permettre à la Guinée de bénéficier d’avantage concurrentielle vis-à-vis des pays de la sous région. Cette initiative est en accord avec toutes les recommandations de la Banque Mondiale, particulièrement le Doing business et de l’organisation mondiale du commerce. Par décret présidentiel, du 06 juin 2017, il a été institué un guichet unique du commerce extérieur en République de Guinée sous forme de service public.  Le 2 février 2019, le gouvernement Guinéen a signé un contrat de 5 ans avec Webb Fontaine qui est leader mondial pour toutes les facilitations du commerce et qui a montré ses preuves dans toute la sous région et partout dans le monde. Et après les 5 ans, il est question que ça revienne dans les portefeuilles de l’État. Donc c’est une réforme majeure que la Guinée n’a jamais connu »a-t-il précisé.

Par ailleurs, le Directeur de projet Webb Fontaine Guinée, Anselme Kamara, a mis un accent particulier sur l’importance du projet Guichet unique

« Le Guichet unique est une plate forme électronique interactive qui fédère l’ensemble des acteurs qui interviennent autour du commerce extérieur de pouvoir faire l’ensemble de leur transaction en ligne et opérations commerciales qu’ils ont l’habitude de faire aujourd’hui. Il permet d’éviter aux opérateurs économiques de pouvoir se déplacer, de mutualiser l’ensemble des procédures et processus qui tournent autour du commerce extérieur. Il permet également d’assurer une certaine sécurité des transactions qui sont faites et permet à toute la chaîne de profiter de la centralisation des données »déclare-t-il.

Pour terminer son intervention, il a déroulé quelques démarches à suivre en cas de besoin.

« Vous devez faire une domiciliation bancaire, obtenir en fonction de certains critères de déclaration descriptive : d’importation ou d’exportation au ministère du commerce qui, aujourd’hui se fait manuellement. Donc, toutes les démarches se feront en ligne sur cette plate forme et que nous allons intégrer certaines fonctionnalités jusqu’à la partie portuaire pour faciliter, fluidifier et désengorger les aspects portuaires. L’ambition visée par cette plate forme est donc de pouvoir faire toutes les opérations en 2, 3 voir 4 jours maximum, c’estadire du processus de la déclaration jusqu’à la sortie de la marchandise’ », a-t-il expliqué.

Il faut préciser, que lorsqu’une personne a l’intention d’importer ou d’exporter une marchandise qui a une valeur au delà de 2 milles dollar US, il faut absolument une domiciliation désormais auprès d’une banque.

Boubacar Sidy  BAH

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email