full screen background image

Tueries en Guinée : les femmes de l’oppositions annoncent une marche pour le 23 octobre


Après plusieurs mois de suspension de leurs manifestations suite à la demande du premier ministre, les femmes de l’opposition républicaine comptent redescendre dans la rue. Ce, pour disent-elles, exiger l’arrêt des tueries de leurs enfants. Ces opposantes se disent trahies par le chef du Gouvernement. Une annonce faite ce weekend par la vice-présidente des femmes en marge de l’Assemblée Général de l’UFDG.

« On est allée vers le premier ministre parce qu’on s’est dite qu’il pouvait prendre ses responsabilités. On lui a demandé à ce que nos enfants ne soient plus tués pendant les manifestations. Il nous a promis qu’il n’y aura plus de tueries mais il nous a montré qu’il est le plus fort qu’il a l’armée avec lui », a souligné Maimouna Bah vice-présidente des femmes de l’opposition.

Le premier ministre a installé les PA pour multiplier les tueries, poursuit l’opposante.

« Il a mis les PA c’est pour augmenter les tueries, parce qu’on n’a jamais enregistré au tant de morts en si peu de temps. En deux jours, dix morts on a compris que ces PA sont là pour tuer nos enfants. Il n’y a de PA que sur l’axe, donc nous avons compris son message », a-t-elle dénoncée.

Comme cette promesse du premier ministre n’a pas été réalisée, celle d’arrêter les tueries, ces opposantes annoncent une marche pour le mercredi 23 octobre prochain.

 « Kassory nous promis il n’a pas réalisé, il nous a trompé. Comme nous n’avons pas été satisfaites, le gouvernement n’a pas respecté son engagement nous allons reprendre les manifestations. Heureusement, le ministre de l’administration a dit qu’il n’a pas interdit la manifestation alors nous allons marcher le mercredi pour protester contre ces morts. Toutes les femmes des partis politiques, de la societé civile et des ONG sont priées de sortir ce jour. On a écrit aux communes de Ratoma et de Dixinn, nous sommes mères et nous ne pouvons pas rester indifférentes », a promis Maimouna Bah.

Ces opposantes au régime d’Alpha Condé marcheront du rond-point de Hamdallaye jusqu’à l’esplanade du stade du 28 septembre, de 10h -15heures.

Siradio Kaalan DIALLO 

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email