full screen background image

A la veille de la journée de recueillement des victimes du 14 et 15 octobre : le ministre de la santé annonce que les autopsies se poursuivent encore


Alors que les femmes et les membres du Front National pour la Défense de la Constitution projettent une journée de recueillement demain mercredi  et une marche funèbre pour le vendredi en la mémoire des victimes des événements du 14 et 15 de ce mois, le gouvernement à travers le ministre de la santé a annoncé ce mardi 29 octobre à travers une déclaration que les corps ne sont pas encore disponible pour des raisons d’autopsies en cours.

« Le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique porte à la connaissance des familles et des proches des victimes des événements des 14 octobre 2019 et suivants, ainsi que de l’opinion publique nationale, que les autopsies recommandées à cet effet et engagées depuis, sont en cours et qu’eu égard à leur complexité, celles-ci ne sont pas encore arrivées à leur terme. Le Ministère précise qu’en raison de la poursuite de ce processus, les dépouilles mortelles des victimes ne sont pas disponibles en vue de la mise en œuvre de la suite à donner aux pratiques en usage en pareilles circonstances », a déclaré le ministre de la santé.

Par ailleurs , le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique rassure les familles des victimes que toutes les dispositions sont prises en vue d’assurer à ce processus, la meilleure diligence possible.

« Respectueux de la personne humaine et déterminé à élucider les causes exactes de leur décès, le Ministère informe que les rapports des autopsies réalisées contribueront à la manifestation de la vérité sur les causes réelles et les circonstances véritables de la survenance des décès et d’aider ainsi à l’identification des différentes responsabilités impliquées dans ces événements. Le Ministère invite les familles des victimes à rester à l’écoute et les rassure, qu’elles seront immédiatement informées dès que les autopsies seront terminées et les rapports dûment rédigés à cet effet », a-t-il ajouté.

Une annonce des autorités gouvernementales, qui intervient à deux jours de la mise en exécution du nouveau programme déroulé par le FNDC dans sa lutte contre le changement constitutionnel.

Oumar SOW

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email