full screen background image

Dernière marche du FNDC, appel à la réception d’Alpha Condé : l’ancien ministre Makanéra se lâche


Fraîchement rentré en Guinée, l’ancien ministre de la communication s’est prêté ce mercredi 30 octobre aux questions de notre rédaction.  Alhousseyni Makanéra Kaké est revenu sur l’actualité sociopolitique du pays, de la récente manifestation du FNDC, à la réception du chef de l’État prévue ce jeudi 31 octobre mais aussi sur la modification de la constitution.

ConakryInfos : Bonsoir Alhouseyni Makanera, ça fait quelques temps, vous n’étiez pas en Guinée. Et beaucoup de choses se sont passées, dites-nous quelle est votre lecture sur la situation sociopolitique du pays ?

Makanéra : Il faut se dire la vérité que la situation politique du pays est un peu compliquée pour la simple raison, qu’il y a une partie des Guinéens qui travaillent pour donner une image négative pour dire que rien ne marche. Et j’ai trouvé une autre catégorie de Guinéens qui sont en train de travailler pour donner une bonne image de notre pays. Ils sont en train d’aider le président de la République à construire et faire de la Guinée un pays émergent.

ConakryInfos : Pensez vous que c’est possible de faire de la Guinée un pays émergent avec Alpha Condé étant donné que son mandat fini en 2020 ?

Makanéra : Je pense que c’est possible, que le président Alpha Condé fait de la Guinée un pays émergent. Car, il a mis des jalons importants allant dans ce sens. Aucun homme ne peut faire un pays complètement, il fera un peu. Même si, il fait 20 ans, il partira et ceux qui viendront vont continuer. Mais ce qui est évident, le professeur est en train de faire des bases solides pour que ceux qui viendront demain ne recommencent pas à zéro.

ConakryInfos : Comment vous vous sentez en étant à ses cotés pour l’aider à faire de la Guinée un pays émergent ? 

Makanéra : Je me sens très bien et très fier de l’accompagner, parce que j’ai eu l’opportunité de travailler avec lui. Je l’ai quitté pour aller travailler ailleurs et revenir. Donc, j’ai la capacité de faire la synthèse entre l’opposition et la mouvance au temps d’Alpha Condé. Je peux vous rassurer que c’est important de le soutenir parce que ce qu’il fait pour le pays est extraordinairement bien. Mais vous ne pouvez l’apprécier que quand vous vous éloigner de lui.

ConakryInfos : Autrement, l’actualité est dominée par la réception, il faut le dire inhabituelle du président parce qu’on a pas l’habitude d’organiser un tel accueil. Quelle est votre lecture par rapport à cet événement ? 

Makanéra : Cette réception du président de la République a été voulu et souhaitée par nous.

ConakryInfos : Quand vous-dites-nous à qui faites-vous allusion ?

Makanaré : Nous de la mouvance présidentielle en général et la CODENOC en particulier parce que nous sommes de la CODENOC et nous sommes pour la nouvelle constitution. Pour cela, nous voulons donner une réplique à ceux qui ont marché pour faire croire que le président de la République est un homme isolé en Guinée. Nous avons décidé d’envoyer des messages forts et clairs, par notre puissante mobilisation. C’est pour faire comprendre que le président Apha Condé est un homme du peuple et que le peuple est soudé derrière lui, en rangs serrés comme des édifices plombées et surtout nous exigeons de lui qu’il nous donne enfin, la possibilité de nous doter d’une nouvelle constitution. Voilà les raisons qui nous poussent à organiser une grande réception pour que l’opinion puisse avoir une bonne lecture de la situation sociopolitique de la Guinée. Car, la situation sociopolitique de la Guinée est très différente de celle présentée par le FNDC.

ConakryInfos : Vous dites que le peuple est soudé derrière le président Alpha Condé. Pourtant certains estiment que des militants seraient transportés à partir de la Haute Guinée pour venir l’accueillir, en contrepartie vous leur donnez de l’argent.  Quelle est votre version des faits étant membre de la CODENOC ?

Makanéra : Ceux qui disent cela doivent savoir que même pour mentir, il faut être un peu intelligent. Lorsque vous calculez les moyens à dégager pour envoyer deux milles à trois milles personnes, de Siguiri à Conakry, si on est intelligent, on comprendra aisément en mettant les mêmes moyens à disposition, peut être même la force de Cellou Dalein sera présente lors de cette réception, tellement que ça demande beaucoup d’argent, beaucoup de véhicules et beaucoup de logistiques. Donc cela n’est pas possible mon frère.

ConakryInfos : Vous avez parlé de riposte contre la manifestation du FNDC, organisée la semaine dernière. Alors pensez vous que vous serez à la hauteur de vous mesurer à la mobilisation du FNDC ? 

Makanéra : C’est au FNDC de se comparer à nous en matière de mobilisation. Puisque vous savez ils ont mobilisé 30.000 personnes environs. J’ai vu que leur manifestation ne faisait que seulement 1 kilomètre de monde.

ConakryInfos :  Alors quel est le défi que vous vous êtes lancé pour égaler ou dépasser le FNDC en matière de mobilisation ?

Makanéra : Nous nous voulons faire 900.000 personnes. C’est à dire c’est sur les 15 km, de l’aéroport jusqu’à Kaloum. Quand vous allez cracher ça va tomber sur quelqu’un. Voilà le défi que nous voulons relever. En matière de mobilisation on dépasse largement le FNDC. On verra les résultats du terrain.

ConakryInfos : Les gens vous accusent de vider les caisses de l’État pour préparer cette réception. Que répondez vous ? 

Makanéra : Les gens s’attachent trop à dire cela. Je voudrais leur dire que le professeur Alpha Condé et nous même nous avons commencé à organiser des manifestations 20 ans avant qu’il ne soit président. Parce qu’en 2010, il n’avait pas la banque centrale. C’est ceux qui ont commencé les manifestations après avoir été ministres qui disent cela. Car, ils pensent qu’on ne peut rien faire dans ce pays sans l’argent de l’État.

ConakryInfos : Alors concrètement dites nous, d’où vient tout cet argent qui circule pour la mobilisation de tout ce monde que vous estimez ?

Makanéra : Avoir la mobilisation chez nous ne coûte pas cher, parce que les gens sont mobilisés déjà. Nos militants sont engagés. Ce qui est important, chacun donne ce qu’il peut.  Il y a des militants qui sortent sans qu’on ne leur demande rien. Mais puisqu’il faut un minimum dans toute organisation, le budget est financé par la cotisation des gens, des membres des différentes commissions.

ConakryInfos : Pouvez vous nous rassurez que les chefs de quartier et secteur ne seront pas influencés par l’argent ?

Mais le chef de quartier qui n’est pas avec nous ne sortira pas. Notre objectif on l’a décliné. Nous voulons montrer que le président est encore très populaire et que le peuple est soudé derrière lui pour la nouvelle constitution.

ConakryInfos : Avez vous un message au peuple au FNDC ?

Makanéra : Je lance un appel solennel en direction des gens du FNDC. Ils ont fait leur mouvement tranquillement, personne ne les a empêchés.  Cette fois-ci nous voulons recevoir le président et envoyer le message à l’opinion internationale. Nous leur demandons de rester tranquilles, de nous laisser organiser notre manifestation paisiblement.

Merci Alhouseyni Makanera Kaké !

A moi de vous remercier.

Entretien réalisé par Siradio Kaalan DIALLO 

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email