full screen background image

Marche funèbre : deux cas de morts déclarés par le gouvernement


Deux autres citoyens guinéens ont perdu la vie ce lundi 04 novembre en marge de la cérémonie funèbre organisée par le Front National pour la Défense de la Constitution. Une information confirmée dans la soirée par le ministère de la sécurité et de la protection civile.

« De pertes en vie humaine et de blessés ont été enregistrées, le PA de Bambeto a été aussi saccagé et incendié et des matériels emportés. Déjà l’hôpital Ignace Deen a reçu dans sa morgue deux morts. Il s’agit de Abdoul Rahim Diallo, tailleur et Mohamed Sylla, élève. Alpha Oumar Diallo par contre a été blessé », a déclaré Mamadou Camara, porte-parole de la police.

A préciser que ces incidents sont arrivés peu après la prière funèbre sur les corps à la mosquée de Bambéto où des échauffourées ont éclaté entre les forces de l’ordre et les éléments du cortège funèbre.

Voir copie déclaration :

Oumar SOW

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email