full screen background image

La communauté internationale exhorte les responsables à privilégier une gestion adaptée des manifestations publiques en Guinée par les forces de l’ordre


Les nombreux tueries enregistrés ces derniers temps en Guinée suite aux mouvements sociopolitiques inquiètent l’opinion nationale et internationale.

A travers une déclaration commune les Missions du Système des Nations Unies, de la Délégation de l’Union européenne, des Etats-Unis et de la France en République de Guinée ont déploré l’incident survenu lundi 04 novembre dernier.

Des échauffourées qui d’ailleurs, ont éclaté à Bambeto lors des obsèques des personnes décédées lors des journées des 14 et 15 octobre dernier.

Des altercations entre force de maintien d’ordre et les citoyens qui ont aussi enregistrés des cas de morts et de blessés à nouveau.

 « Les Missions citées seront attentives aux résultats des procédures judiciaires diligentées pour faire toute la lumière sur ces événements (y compris les événements des 14 et 15 octobre) et aux poursuites engagées vis-à-vis des responsables quels qu’ils soient », ont-ils déclaré.

Par ailleurs, ces organisations internationales représenté en Guinée invitent toutes les parties à la retenue, condamnent l’usage de la violence et tout acte de provocation, quels qu’en soient les auteurs.

Elles exhortent les responsables à privilégier une gestion adaptée des manifestations publiques par les forces de l’ordre.

« Lesdites Mission invitent au plus tôt à la reprise du dialogue entre tous les acteurs politiques dans un esprit de responsabilité et d’apaisement. Afin de préparer les prochaines échéances électorales sereinement, il est primordial de préserver les acquis de la Guinée à savoir, la paix, l’Etat de droit, le respect des droits de l’homme et des institutions démocratiques », ont-ils ajouté.

Oumar SOW

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email