full screen background image

Le CAR suspend Bah Oury pour sa participation à la marche du FNDC


Le FNDC a drainé jeudi 7 novembre dans les rues de Conakry plusieurs milliers de partisans pour exprimer leur opposition à un éventuel troisième mandat du président Alpha Condé.

Les manifestants sont partis du rond-point de Yimbaya Tannerie jusqu’à l’esplanade du stade 28 septembre entraversant une partie de l’autoroute Fidel Castro jusqu’au pont de Gbessia Kondébounyi en passant par la Transversale 1, les ronds-points de Hamdallaye, Bellevue et Dixinn.

Parmi de nombreux manifestants figuraient le président de l’UDD, Bah Oury, également membre du Cercle des acteurs pour la République (CAR).

Aussitôt informé de la présence de M. Bah parmi les manifestants, les membres du CAR se sont retrouvés pour prendre des sanctions contre leur collègue qui est désormais suspendu de toutes les activités de cette plateforme.

« Le CAR est une plateforme politique qui a décidé depuis sa création de ne pas s’inscrire dans le cadre des activités du FNDC. Vu que Monsieur Bah Oury n’a pas accepté de se conformer aux principes du Cercle des acteurs pour la République, il est suspendu de toutes les activités du CAR. C’est une décision prise par la majorité. Monsieur Bah Oury doit cesser toutes activités au sein de notre plateforme politique vu qu’il a participé aux activités du FNDC. Le CAR peut évoluer sans Monsieur Bah Oury. Il ne peut pas être à la fois dans deux structures », a indiqué Abdoulaye Kourouma, également leader du RRD.

Selon M. Kourouma, tous les membres du CAR sont opposés au changement de constitution et au troisième mandat pour Alpha Condé.

« Mais nous ne sommes pas pour des manifestations pendant des jours ouvrables pour hypothéquer l’avenir des enfants », a renchéri Abdoulaye Kourouma.

 

Mohamed Sylla

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email