full screen background image

Siguiri : La SAG annonce l’arrêt de ses activités


Par un communiqué diffusé vendredi dans les médias locaux, la SAG (Société Anglogold Ashanti de Guinée) a décidé d’arrêter ses activités pour cause d’envahissement de ses installations par la communauté de Fatoyah, un district riverain aux mines de la société minière.

« La direction générale de la SAG informe les autorités à tous les niveaux, l’ensemble des travailleurs de la SAG, la population de Bouré et de Siguiri, ainsi que l’ensemble des parties prenantes, que les mines de la SAG ont été envahies depuis 6 heures du matin par la communauté de Fatoyah, ce vendredi 15 novembre 2019, empêchant ainsi le déroulement normal des opérations de la société. Cette situation constituant une menace pour la sécurité des personnes et des biens, ce qui est notre première valeur, la direction générale est obligée malheureusement, sur instructions du groupe Anglogold Ashanti d’Afrique du Sud, d’arrêter progressivement les activités minières de Siguiri ; ce qui veut dire que l’extraction minière, de sondage, de contrôle de terrain, etc, vont être arrêtés. Progressivement, au niveau de l’usine aussi, il va y avoir des arrêts. », peut-on lire dans le communiqué dont Conakryinfos a reçu copie.

Face aux menaces que courent ses travailleurs et ses installations, la SAG a annoncé les décisions suivantes, dont l’application entrera en vigueur à compter du 15 Novembre 2019 :

  1. La suspension de tous les contrats de sous-traitance et de prestation avec la SAG ;
  2. La suspension de tous les contrats individuels de travail conformément aux dispositifs prévus en cas de d’impératifs de sécurité et de force majeure, exception faite pour le service minimum dans chaque département, ce jusqu’à l’arrête définitif des opérations de la mine. En d’autres termes, seuls les travailleurs requis pour le service minimum seront demandés de venir au travail ;
  3. Les responsables de la centrale électrique sont enjoints de prendre toutes les dispositions afin de planifier l’arrêt progressif de la fourniture du courant dans les 12 heures qui suivront la diffusion du ^présent communiqué ;
  4. Aucune communication interne et externe concernant la mine ne sera faite sans l’autorité formelle et préalable de la direction générale. Les chefs de département de la sécurité civile, de la sécurité industrielle et de l’ensemble des départements, sont chacun en ce qui les concerne de veiller à l’application scrupuleuse des dispositions ci-dessus indiquées.

Mohamed Sylla

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email