full screen background image

Les femmes de l’opposition annoncent une nouvelle marche mardi 19 novembre à Conakry


Dans le cadre de la protestation contre les tueries lors des manifestations politiques, des femmes de l’opposition décident de redescendre dans la rue le mardi 19 novembre prochain pour marche de protestation dénommée « marche blanche ».

Autorisées à marcher par les municipalités, ces femmes marcheront du rond-point de Bambeto jusqu’au carrefour Bellevue. Ce, pour protester contre ce qu’elles appellent « assassinat de leurs enfants ».

« Dans une semaine, on est à 8 morts, alors trop c’est trop. Vous savez qu’on a fait beaucoup de démarches pour que les tueries cessent. Mais malheureusement avec ce qui est arrivé hier et avant-hier, nous pouvons dire que jusque-là, le gouvernement ne nous a pas entendues. Alors, on ne peut plus rester les bras croisés, parce que notre objectif c’est qu’ils arrêtent de tuer nos enfants, des innocents », a déploré, la présidente par intérim des femmes de l’UFDG, Mme Maimouna Diallo.

En outre, elle regrette que les tueries soient ciblées. C’est pourquoi, elle demande à toutes les femmes de sortir la semaine prochaine, vêtues de blanc pour se faire entendre.

« Nous allons marcher le mardi 19 novembre prochain, chercher de l’aide au niveau de la communauté internationale et d’autres partenaires. Nous avons déjà écrit aux communes, on a reçu les réponses. Donc, la marche est autorisée de Bambeto à la Bellevue. Je demande à toutes les femmes à se mettre debout. Il faut qu’on continue à manifester jusqu’à ce que nous soyons entendues », a déclaré Mme Maimouna Diallo.

Avant cette nouvelle marche blanche, il faut rappeler que d’autres ont été tenues pour la même cause. Mais le pari n’est toujours pas gagné par ces femmes de l’opposition guinéenne.

 

Siradio Kaalan Diallo

Tel : 622 56 62 43/666 43 92 60

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email