full screen background image

Mali : L’Ambassade de France dénonce des propos « outranciers » de Salif Keita


Dans un communiqué publié vendredi, l’Ambassade de France au Mali a réagi aux propos tenus par le musicien malien Salif Keita qui a dans une vidéo diffusée jeudi en live sur Facebook établi un lien entre le terrorisme au Mali et la France. « Mais, grand frère », s’est ainsi exprimé le musicien de 70 ans, s’adressant au président malien Ibrahim Boubacar Keita. « Vous le savez très bien que c’est Macron, la France qui envoient les gens tuer les Maliens », a dit le musicien dans cette vidéo filmée depuis sa résidence de Bethesda, un quartier huppé de la région de Washington.

Au lendemain de ces propos, des manifestations violentes ont eu lieu vendredi à Bamako où un drapeau français a été brûlé.

« L’Ambassade de France dénonce avec la plus grande fermeté ces propos au caractère infondé, diffamatoire et outrancier », a réagi l’ambassade dans un communiqué.

« A l’instar des nombreuses autres rumeurs ayant libre cours au Mali, de tels discours font le jeu de ceux qui cherchent à semer la discorde et entretenir le chaos », poursuit le texte.

L’ambassade de France estime que ces propos de Salif Keita « sont également une offense à la mémoire des civils et militaires, maliens, français et internationaux, victimes de la barbarie terroriste au Mali ». La France, à travers Barkhane intervient dans la lutte contre le terrorisme dans le Sahel où elle a perdu plus de 30 militaires. L’ancienne puissance coloniale est accusée avec insistance et sans aucun fondement par une certaine opinion de « piller nos ressources ». En dehors d’Areva au Niger, aucune compagnie française n’exploite des mines dans la sous-région.

Selon le ministère français des Affaires étrangères, l’Afrique du Sud et le Nigeria sont les deux principaux partenaires économiques de la France en Afrique.

Conakryinfos avec Omegabf

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email