full screen background image

Elhadj Mamoudou Soumah : « Je suis le seul Kountigui légitime de la Basse Guinée. »


Décidément, la bataille autour du prestigieux titre de ‘’kountigui’’ est loin de prendre fin. Et pour cause !

Malgré le tollé né autour des investitures des différents « kountigui » de la Basse Guinée, chaque kountigui se considère comme le plus légitime face aux autres qui restent également campés sur leur position.

C’est le cas du tout premier maire de Dixinn, Elhadj Mamoudou Soumah, récemment investi Kountigui de la Basse Guinée quelques mois après l’investiture de Elhadj Sekhouna Soumah comme Kountigui de la Basse Guinée.

Dans un entretien accordé à nos confrères de Guineetime, Elhadj Mamoudou Soumah a déclaré qu’il ne peut y avoir trois ‘’kountigui’’ (patriarches) pour cette région de la Guinée qui abrite la capitale guinéenne.

« Je suis l’unique Kountigui légitime de la Basse Guinée. Il ne peut pas y avoir trois kountigui en Basse-Côte. Il y a trois groupes d’individus qui veulent faire en sorte qu’il y ait trois entités. Ce qui est impossible. Vous ne pouvez pas constituer une famille et dire que dans la famille-là, il y a trois responsables. Il ne peut pas y avoir trois kountigui. », a-t-il précisé.

Réagissant ainsi à l’intronisation du troisième Kountigui El hadj Souna Yansané dont la cérémonie d’intronisation a été faite ce dimanche 17 Novembre dans la commune de Kaloum, El hadj Mamoudou Soumah raconte comment est née cette histoire de Kountigui.

« Vous savez, la venue de Sekhouna ça a été une imposture, pourquoi ? En Basse Guinée, depuis le temps colon, il y avait une hiérarchie, on ne les appelait pas kountigui on les appelait Taifory c’est-à-dire les sages. Le premier, on l’a constitué un peu avant l’indépendance et après c’est Elhadj Fodé de Boulbinet. Lui il a rassemblé tout ce monde-là de Conakry à Forécariah. Les sages qui habitaient Conakry se réunissaient chez lui à Boulbinet. Après lui, il y a eu Commandant Fodé Sylla qui était un militaire, mais à sa retraite, il s’est intéressé à l’organisation de la Basse Guinée. Quand il est décédé, il y a eu un autre, mais on a d’abord nommé Elhadj Mamadou Sylla qui était opérateur économique à l’époque pendant 4, 5 ans comme ça. Mais à l’époque, il ne faisait pas de la politique, c’était un notable. », relate le premier maire de Dixinn devenu Kountigui.

Poursuivant des deux autres ‘’kountigui’’, l’autre Kountigui les a qualifiés de « manipulés du pouvoir », soutenant qu’il reste et demeure l’unique Kountigui légitime de la Basse Guinée.

« Ceux qui se laissent manipuler par l’administration pour des besoins uniquement politiques, ce sont ceux-là qui se battent aujourd’hui, c’est-à-dire Sekhouna et Elhadj Souna. Allez demander à un ministre, ça je vous le dis, que si un seul ministre ou un seul administrateur est venu chez moi ici, poser le problème que vous posez là ? Ils vous répondront non et vous demanderez pourquoi ? Même le président de la République, il ne peut pas me poser des questions comme ça, parce que c’est un jeune frère mais que je connais depuis près de 70 ans, donc il me connaît, je le connais. Moi j’ai la rigueur des choses, je sais qu’une société qui n’a pas de principes, une entité qui n’a pas de rigueur, c’est une entité qui est vouée à l’échec (…). Donc sur le plan des coutumes, parce que moi je suis nommé, je ne suis pas élu, c’est un consensus qui m’a mis là. Les autres ont été élus, ils ont été à tel endroit, après à tel endroit, moi c’est un seul endroit. », a martelé Elhadj Mamoudou Soumah, un kountigui de la Basse Guinée très proche du président de l’UDG, Elhadj Mamadou Sylla.

 

Mohamed Sylla

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email