full screen background image

Justice : Le tribunal de Mafanco fait libérer une vingtaine de membres du FNDC


Une vingtaine de membres du FNDC, arrêtés lors de la manifestation du 14 novembre, ont été libérés mardi par le tribunal de première instance de Mafanco. Ces détenus étaient poursuivis pour attroupement non autorisé et destruction de biens publics.

Après la réquisition du parquet hier lundi et les plaidoiries des avocats de la défense ce mardi, le président du tribunal, Amadou Kindy Baldé a annoncé la remise en liberté de tout le groupe.

Parmi la vingtaine de personnes qui ont passé plus de deux semaines à la Maison centrale de Conakry, on peut noter la présence de quatre femmes, dont deux mineures.

Au sortir de ce procès, les avocats de la défense se sont réjouis de la franchise du travail, car pour eux, ‘’c’est le droit qui a été dit dans cette affaire’’.

« Nous le collectif d’avocats chargés de défendre les intérêts de nos clients, sommes animés par un sentiment de joie, de satisfaction, parce que le parquet n’a administré aucune preuve amputable à aucun des prévenus. Par conséquent, le tribunal a été vraiment un tribunal indépendant et équitable. Nous sommes satisfaits. C’est le droit qui a été dit et c’est le droit qui a triomphé. », a indiqué Me Alseny Aissata Diallo.

Le procès de ces membres du FNDC, arrêtés lors de la manifestation du FNDC du 14 novembre dernier, s’est ouvert en présence de certains leaders du mouvement, libérés récemment. Ces leaders dont Abdourahmane Sanoh, Sékou Koundouno, Ibrahima Diallo et Badra Koné étaient là pour apporter leur soutien aux accusés.

 

Siradio Kaalan Diallo

Tel : 622 56 62 43

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email