full screen background image

Le FNDC à la CEDEAO : « Il faut qu’il y ait le respect des lois en Guinée.»


Comme annoncé dans l’un de nos précédents articles, la délégation de la CEDEAO en séjour à Conakry a reçu le front national pour la défense de la constitution dans la soirée de ce lundi soir.

Au cours de la rencontre, les opposants au changement constitutionnel et au troisième mandat ont sans surprise réaffirmé leur position d’empêcher toute modification de la constitution en Guinée. Abdourahmane Sanoh et ses collègues ont fait savoir qu’il n’y a pas de paix quand il n’y a pas de justice.

«  On a expliqué à la délégation de la CEDEAO quel est le climat qui prévaut en Guinée, comment monsieur Alpha Condé est en train de préparer son coup d’état constitutionnel. Mais on leur a fait savoir que le peuple de Guinée est déterminé et les risques que cela comporte. Nous avons donné deux courriers à la délégation, avec des images des violences perpétrées par le pouvoir de monsieur Alpha Condé. On a également mentionné les anomalies au tour du processus électoral, la corruption qui gangrène notre pays. La CEDEAO doit savoir qu’il n’y a pas de paix tant qu’il n’y a pas de justice », a lancé le coordonnateur national du FNDC.

Siradio Kaalan Diallo

Tel : 622 56 62 43

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email