full screen background image

Etienne Soropogui après l’attaque du cortège du FNDC à Kissidougou : « On est entre la vie et la mort. »


Un cortège de leaders de partis politiques, membres du FNDC a été pris à partie ce mercredi 18 février 2020 à Kissidougou par un groupe de gendarmes habillés en civil et de jeunes du RPG Arc-en-ciel, à bord de deux pick-up de couleur blanche, selon Etienne Soropogui président du mouvement « Nos Valeurs Communes ».

Joint au téléphone par Conakryinfos, l’ancien commissaire à la CENI a expliqué leur mésaventure dans une atmosphère d’inquiétude.

« Notre cortège de deux véhicules a été pris à partie par des gendarmes habillés en civil et des jeunes du RPG Arc-en-ciel armés de manchettes, à bord de deux pick-up chargés de cailloux. Ils ont caillassé nos véhicules; et on était obligés de rebrousser chemin. Dans le groupe il y a moi (Etienne Soropogui ndr), il y a Jacques Gbounimy président de l’UPG, il y a Faya Millimono, président du Bloc Libéral, Francis Haba de l’UGDD qui a été blessé et un journaliste de Guineenews. On était dans une mission de redynamisation des structures du FNDC. Ce matin, on a rencontré l’Eglise Anglicane et  l’Eglise Protestante. On était en partance pour rencontrer la notabilité forestière quand on nous a attaqués. Après avoir pris de l’essence dans une station service, c’est en ce moment ils sont tombés sur nous. On a voulu continuer, mais à la sortie de Kissidougou, on est tombés sur une embuscade faite de troncs d’arbre, de grosses pierres. Avec la dextérité de nos chauffeurs, nous avons pu nous sauver. On est  actuellement entre la vie et la mort. Un de nous  Francis Haba a même été blessé, mais cela ne nous décourage pas. Dieu merci nous sommes en ce moment en route pour Faranah », a-t-il expliqué

Aladji

Tel: 669050569

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email