full screen background image

Le gouvernement guinéen décide de rouvrir les frontières terrestres


L’Union nationale des transporteurs routiers et mécanique générale de Guinée (UNTRG) a annoncé mardi, au cours d’une assemblée générale, la décision du gouvernement guinéen de réouvrir les frontières terrestres.

Cette annonce a été faite par le Alpha Amadou Bah, président par intérimaire de l’UNTRG ayant à ses côtés son vice-président, Ousmane Horoya Sylla.

« Il y a plusieurs camions stationnés le long des frontières guinéennes. On a mené des démarches auprès des autorités compétentes. Elles nous ont compris et ont accepté de libérer nos camions pour que nos marchandises rentrent au pays dans de meilleures conditions. Je suis donc très content de cette décision du gouvernement. », a déclaré sous les ovations des transporteurs fortement mobilisés.

Avec cette décision des autorités, les transporteurs estiment qu’ils ont été entendus par le gouvernement.

« Nous sommes réconfortés par la décision des autorités. On a compris que nous ne sommes pas abandonnés par le gouvernement guinéen. Donc, si le gouvernement dit que c’est pour la sécurité de tout le monde, on doit l’accepter. Après toute vérification, le gouvernement a trouvé qu’il faut libérer les transporteurs que nous sommes (…). », a indiqué Ousmane Horoya Sylla.

En outre, les transporteurs s’inquiètent des dommages causés sur certains transporteurs transportant des marchandises périssables.

« Nous demandons aux transporteurs d’être humbles. Si nous trouvons que la marchandise est gâtée, on s’associera pour porter plainte et aller jusqu’au bout, parce que ce qui nous est arrivé n’est pas de notre faute. », a expliqué M. Sylla.

Cette réouverture des frontières terrestres suscite un grand soulagement chez les transporteurs et consommateurs, car nombre de Guinéens commencent à se demander si le l’épidémie de coronavirus ne conduirait pas à une nouvelle fermeture des frontières terrestres. Sachant qu’un cas de contamination est confirmé dans un pays voisin à la Guinée.

Le gouvernement guinéen avait décidé au début du mois de janvier, de fermer les frontières terrestres à cause, selon le ministre du Budget, des alertes de de menaces terroristes notifiée à la Guinée par l’Organisation mondiale des douanes (OMD).

Siradio Kaalan Diallo

Tel : 622 56 62 43

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email