full screen background image

Conakry : Des tirs nourris au camp Alpha Yaya Diallo, deux individus arrêtés


A moins de 48 heures du double scrutin hautement controversé couplant législatives et référendum constitutionnel ce dimanche en Guinée, des tirs ont été entendus au niveau d’un camp militaire ce vendredi matin, mais le ministère de la Défense assure que la situation est sous contrôle.

Vers 9h, heure locale ce vendredi matin, plusieurs coups de feu ont retenti dans le camp militaire Alpha Yaya Diallo en banlieue de la capitale selon des riverains. Des sources évoquent le Bataillon spécial de Conakry.

Immédiatement, des renforts ont quitté le camp Samory Touré de Kaloum. Des armes lourdes et des éléments de la garde présidentielle sont déployés aux entrées du centre-ville.

« Dans la matinée du vendredi 20 mars 2020 aux environs de 9H, des individus non identifiés ont effectué des tirs sporadiques au sein du Bataillon Spécial de Conakry (BSC), Camp Alpha Yaya Diallo. Des dispositifs préalablement mis en place ont permis de réagir aux premiers tirs, de sécuriser l’enceinte du camp et ses environs. », indique un communiqué signé du ministre de la Défense, Mohamed Diané.

Autours du camp, les tirs ont cessé rapidement. « Les forces déployées sur les lieux ont procédé à l’arrestation de deux parmi eux. La situation est sous contrôle et des enquêtes sont ouvertes »,

Plusieurs sources évoquent aussi des éléments en fuite. Un ratissage serait en cours et les contrôles renforcées aux sorties de Conakry.

Pendant ce temps dans le quartier de Bambeto, réputé favorable à l’opposition, des jeunes ont érigé des barricades et jeté des pierres sur les forces de l’ordre qui ont répondu à coup de pierres et de gaz lacrymogène.

 

Conakryinfos avec RFI

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email